NBA – Un site pro-Laker explique pourquoi Playoff Rondo est le GOAT devant MJ

NBA - Un site pro-Laker explique pourquoi Playoffs Rondo est le GOAT devant MJ
ESPN (DR) / Kim Klement

Depuis que Rajon Rondo a activé le mode « Playoffs », rien ni personne ne semble capable de l’arrêter. Tant et si bien qu’un média pro-Laker est allé jusqu’à comparer ses stats avec celles de Michael Jordan… et à lui attribuer le titre de GOAT.

Publicité

Avec 9 passes décisives distribuées au cours du Game 1 face à Denver, dans la nuit de vendredi à samedi, Rajon Rondo a officiellement rejoint et surpassé Michael Jordan en matière d’offrandes données en playoffs. Le meneur des Lakers compte ainsi 1034 unités à l’heure où sont écrites ces lignes, contre 1022 pour MJ.

Réputé pour ses talents dans l’exercice, le meneur a fait preuve de modestie, et s’est montré flatté d’entendre son nom aux côtés de celui de His Airness en apprenant la nouvelle. Mais avant qu’il ne dépasse une autre icône dans ce classement, en la personne de Kobe Bryant et ses 1040 assists, Silver Screen & Roll a souhaité s’attarder sur cette performance.

Publicité

Comment ? En allant plus loin dans la comparaison entre « Playoff Rondo » et « Playoff Jordan ». Le site pro-Laker, tout en rappelant que la légende des Bulls n’a jamais été saluée pour sa capacité à rendre ses coéquipiers meilleurs, à l’inverse de RR, a donc fait un tour d’horizon des catégories statistiques où ce dernier la domine.

En plus de compter désormais plus de passes décisives que Jordan en postseason, Playoff Rondo possède également une meilleure moyenne de passes sur 36 minutes dans ces playoffs 2020 – 10.2, dans une saison où tout le monde estimait qu’il était rincé – que Jordan sur l’ensemble de sa carrière en postseason.

Publicité

Ces stats ne sont pas assez impressionnantes pour vous ? Eh bien Rondo, sur la saison de ses 33 ans, affiche aussi un meilleur offensive rating que Jordan au même âge (122 contre 114), ce qui veut dire que l’attaque des Lakers est littéralement meilleure que celle des Bulls durant les deux dernières saisons du second three-peat quand Rondo est sur le parquet.



Et puisque le journaliste Harrison Faigen ne comptait pas s’arrêter là dans sa comparaison ouvertement ironique, il est même allé jusqu’à octroyer à Rondo… le statut de GOAT au détriment de Jordan. Son argument implacable ? Le niveau affiché par le meneur durant ces phases finales dans un compartiment du jeu cher au numéro 23.

Publicité

Toujours pas convaincus que Playoff Rondo est en réalité le GOAT ? Et si je vous disais que son pourcentage d’interception cette année (1.3%) est meilleur que n’importe lequel de Jordan durant ses campagnes de playoffs ? C’est suffisant pour vous, ou vous détestez simplement les chiffres ?

Des propos qui ont de quoi mettre en sueur n’importe quel hater de l’ancien Celtic, et encore davantage les plus grands soutiens de Mike. Histoire de conclure sa démonstration rocambolesque sur une note du même acabit, Faigen est revenu sur l’un des qualificatifs les plus appréciés par Frank Vogel lorsqu’il s’agit d’évoquer son joueur.

Publicité

« Son impact se mesure en swag dans notre équipe », disait Frank Vogel après le Game 1, utilisant le terme « swag » en parlant de Rondo pour la 5ème ou 6ème fois cette saison, comme un père dont les enfants lui auraient surement appris un mot de « jeun’s ». (…) Est-ce que Phil Jackson a déjà décrit Michael Jordan en utilisant « swag » ? Une rapide recherche Google laisse entendre que non. Encore un point en faveur de Rondo.

Face à de telles chiffres cherchant à prouver que « Playoff Rondo » est meilleur que « Playoff Jordan », on ne peut que s’incliner devant le meneur. Ou en rire. Tout dépend votre sens de la dérision.

Les dernières actualités