NBA – Marcus Smart révèle la raison tragique derrière son coup de sang

Marcus Smart des Boston Celtics énervé
SI.com (DR)

En grande réussite sur la série face au Heat, Marcus Smart n’avait pas pu s’empêcher de dégoupiller après la 2ème défaite en 2 matchs de son équipe. À froid, l’arrière est revenu sur cet épisode pour The Athletic, s’exprimant en longueur sur le lourd contexte qui entourait cette rencontre.

Publicité

« Je n’avais jamais rien entendu d’aussi bruyant. » C’est ainsi qu’un journaliste expérimenté avait décrit l’altercation intervenue dans le vestiaire des Celtics après le Game 2 face au Heat. Défaits suite à une nouvelle remontée au score des Floridiens, les hommes de Brad Stevens avaient réglé leurs comptes dans les travées de la AdventHealth Arena.

Suite à une courte enquête, Shams Charania et Sam Amick de The Athletic révélaient que Jaylen Brown et Marcus Smart s’étaient montrés particulièrement virulents envers l’un l’autre durant cet échange musclé. La présence du second n’avait rien de vraiment surprenant dans ce dossier, lui qui porte depuis plusieurs années une image d’aboyeur de l’équipe.

Publicité

Ce lundi, à l’issue de la session d’entrainement des C’s, l’arrière a accepté de revenir plus en profondeur avec le média sur ce sujet qui avait fait couler beaucoup d’encre. Amick, qui avait depuis eu le temps d’effectuer de plus amples recherches, a ainsi tenté de corréler cet événement avec le décès de la mère de Smart, intervenu deux ans plus tôt jour pour jour. À raison, d’après le propre aveu de Smart.

Ouais, c’était dur. C’était dur. C’était vraiment dur. Vous savez, en plus de perdre le Game 2… Je n’aime pas employer ça comme une excuse, mais ça a déclenché quelque chose.

Publicité

Camellia Smart, décédée le 16 septembre 2018 à l’âge de 63 ans des suites d’un cancer à la moelle épinière, était parvenue à elle seule à maintenir ses quatre fils dans le droit chemin durant leur jeunesse. Le second anniversaire de sa disparition, jeudi dernier, conjugué au revers regrettable des Celtics, ont donc logiquement poussé Smart à ce craquage émotionnel.



C’était dur parce seuls les gens qui sont dans le vestiaire peuvent vraiment comprendre et savoir ce que traverse chacun. Donc comme j’ai dit, je ne veux pas employer ça comme une excuse, mais ça a définitivement joué un rôle d’une certaine manière. C’était vraiment un jour intense émotionnellement.

Publicité

Vous êtes déjà à un point où vous êtes au bord de la rupture émotionnelle, et une situation comme ça se présente, où vous auriez dû gagner pour la deuxième fois contre une très bonne équipe que vous avez laissée revenir et prendre ces deux matchs… Ça a fait débordé tout le truc.

L’eau a depuis coulé sous les ponts, des discussions ont eu lieu entre Brad Stevens et ses hommes, et ces derniers ont déjà évoqué l’aspect positif qu’avait pu avoir cette échauffourée. Un point de vue que Smart partage d’autant plus compte tenu de sa situation ce jour-là, et qui lui permettent aujourd’hui d’avoir l’esprit un peu moins encombré.

Publicité

Non, je n’ai aucun regret. Et je n’ai aucun regret quant à la manière dont mes coéquipiers ont réagi non plus. Je pense qu’on a parfaitement géré ça. Si vous ne pouvez pas parler, crier, exprimer ce que vous ressentez vraiment avec quelqu’un qui est censé vous soutenir, à qui vous êtes censé faire confiance, et vice-versa, est-ce que vous pouvez vraiment lui faire confiance ? C’est le genre d’équipes qu’on est.

Déjà affaibli mentalement par l’anniversaire de la mort de sa mère, Marcus Smart n’a pu que céder nerveusement suite à la répétition du scénario catastrophe pour sa franchise. Une délicate situation qui fait, fort heureusement, désormais partie de l’histoire ancienne.

Boston Celtics Déclarations Marcus Smart NBA 24/24

Les dernières actualités