NBA – Le chiffre qui pourrait faire du Thunder l’équipe de la décennie 2020s

Mitchell Leff

Annoncé dans les bas fonds, le Thunder s’est révélé aux yeux de la ligue cette saison et s’est fait un nom pour les prochaines années en NBA. Mais ce n’est pas fini. La franchise possède en effet encore de très… très nombreux atouts potentiels.

Publicité

Qui pensait voir le Thunder à ce niveau cette saison ? Pas grand monde, sans aucun doute. Avec le trade de Russell Westbrook contre Chris Paul l’été dernier, beaucoup s’attendaient à voir la franchise passer en mode reconstruction, avec CP3 qui prendrait le temps de former les jeunes joueurs de l’équipe sans aucune autre ambition.

Sauf que le meneur n’avait pas le temps d’attendre. En perdition à Houston, Chris Paul s’est métamorphosé pour redevenir la superstar qu’il était à Lob City, chez les Clippers. Et les jeunes ? Ils ont rapidement explosé à l’image de Shai Gilgeous-Alexander, qui a le potentiel pour prendre la relève par la suite, ou encore Luguentz Dort, Terrance Ferguson et Hamidou Diallo.

Publicité

Cette jeune équipe a réussi à tenir tête aux cadors de la conférence Ouest. Avec un peu de renfort, elle serait sans doute capable de devenir un sérieux prétendant, et c’est là que le Thunder peut commencer à faire peur. Car ils possèdent énormément de ressources, plus que quiconque !



Le Thunder possède QUINZE 1ers tours de draft entre 2020 et 2026. Ne sous-estimez pas le futur d’OKC bâti par Sam Presti ! 💪⚡️

Publicité

En 7 ans, le Thunder aura l’occasion s’ils le souhaitent de drafter 15 fois pendant le 1er tour ! La franchise a de la matière sur laquelle se reposer pour l’avenir, contrairement à certains, et on se demande bien comment c’est possible.

Vu les jeunes joueurs que possède déjà OKC, il est bien évidemment improbable que Sam Presti les garde tous. Cela va surtout représenter pour lui une sacrée monnaie d’échange s’il souhaite par exemple récupérer une autre star à placer aux côtés de Chris Paul et SGA.

Publicité

Les possibilités sont presque infinies avec autant de choix. Si Sam Presti arrive à gérer le salaire de Chris Paul et le salary cap, il peut réaliser de très grandes choses à chaque intersaison. OKC sera à surveiller de près.

NBA 24/24 Oklahoma City Thunder

Les dernières actualités