NBA – « S’il gagne le titre, LeBron solidifie sa place de GOAT »

LeBron James et Michael Jordan sur le banc
BasketballForever (DR)

Ce mercredi, LeBron James débutera officiellement ses 10èmes Finales NBA. Comme un clin d’oeil du destin, il tentera de glaner un nouveau titre face à la première franchise avec laquelle il a atteint le graal. Mais pour un ami à lui, l’histoire à raconter n’est pas là. Lors de ces Finales, LeBron part à la chasse au GOAT.

Publicité

Il y a 10 ans, LeBron James rejoignait Miami lors de la free agency, avec la ferme intention de former une vraie « superteam » à South Beach. En compagnie de Dwyane Wade, légende locale, et Chris Bosh, le 3ème homme de ce Big 3, le King avait un seul objectif en tête : décrocher un titre qui lui échappait à Cleveland.

Malgré un échec humiliant face aux Mavericks lors de sa première saison, et une défaite face aux Spurs en 2014, LeBron a tout de même eu le temps de s’offrir deux bagues lors de son passage à Miami. Alors forcément, l’émotion doit être particulière au moment d’affronter ce même Heat lors des Finales 2020.

Publicité

D’ailleurs, c’est l’histoire que tous les médias américains tentent de vendre avant le coup d’envoi de la dernière série des playoffs. « Le King contre son ancienne équipe »… Mais pour un ami proche de LeBron, l’enjeu principal de ce duel ne réside pas là. Lors de ces Finales, c’est le débat autour du GOAT qu’il faudra évoquer.



Ces Finales n’ont rien à voir avec la narrative « LeBron contre le Heat ». Ces Finales sont à propos de son héritage dans la ligue, la marque qu’il laissera. S’il gagne le titre, LeBron solidifie sa place de GOAT.

Ces paroles, prononcées dans The Athletic, ont le mérite d’être claires.

Publicité

En effet, si Michael Jordan aura toujours pour lui un record immaculé en Finales avec 6 victoires pour 0 défaite, une 4ème bague, dans une 3ème franchise différente, apporterait aussi énormément de poids à la candidature de LeBron James pour le titre de GOAT. Cela prouve qu’il sait se réinventer, sortir de sa zone de confort, et qu’il domine partout où il passe.

Mais la manière sera aussi très importante en cas de victoire des Lakers. Quand Michael Jordan affrontait des équipes réputées « plus faibles » en Finales, la série ne dépassait jamais les 6 matchs. Mais il faut aussi se souvenir que His Airness n’a jamais sweepé des Finales… Le King sait ce qu’il lui reste à faire.

Publicité

Avant d’évoquer le titre de GOAT, LeBron James devra déjà faire le travail sur le terrain. S’il laisse Anthony Davis porter les Lakers jusqu’au sacre, certains auront du mal à lui offrir la reconnaissance qu’il mérite !

Les dernières actualités