NBA – Les Warriors prêts à jeter un gros atout par la fenêtre

Stephen Curry cache ses yeux avec sa main, sur le banc des Golden State Warriors
(DR)

Les Warriors possèdent de nombreux avantages pour la saison à venir, mais le salary cap n’en fait pas partie. Ce problème s’avère très contraignant dans les plans de la franchise pour la suite, et les Dubs pourraient bien être obligés de sacrifier un gros atout dans cette histoire.

Publicité

Des superstars qui ont déjà mené la franchise au sommet, qui vont revenir de blessure, un 2ème choix de Draft… Avec ça, qu’est-ce qu’il manque aux Warriors pour les empêcher de redevenir le mastodonte de la ligue ? De la flexibilité, peut-être.

Entre Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green et maintenant Andrew Wiggins, cela commence à peser très cher dans les caisses des Warriors. Le salary cap a été franchi, et la franchise ne sera pas libre de se renforcer comme elle l’entend à l’intersaison.

Publicité

Et pour ne rien arranger, la pandémie de coronavirus a provoqué une énorme perte d’argent pour la ligue. Ce qui veut dire que le salary cap va potentiellement baisser et donc alourdir la luxury tax que les Warriors vont devoir payer. Anthony Slater de The Athletic a indiqué qu’en conséquence, ils vont sans doute devoir se passer de leur mid-level exception à 17.2 millions de dollars.



Chaque dollar en trop est multiplié dans la tranche d’imposition des Warriors, et sans connaître les chiffres exacts du cap ou la date future de réouverture du Chase Center aux fans, les sources insistent de plus en plus sur l’utilisation de cette exception de 17,2 millions de dollars : il faudrait que ce soit une occasion bien spéciale. Un joueur surévalué en milieu de rotation est-elle considérée comme spéciale ? Peu probable.

En d’autres termes, ce joli pactole, seulement disponible une fois par an, devrait être laissé au placard.

Publicité

Les Warriors avaient récupéré une mid-level exception de 17.2 millions de dollars dans le trade d’Andre Iguodala, ce qui signifie qu’ils peuvent accueillir un joueur dont le salaire est égal ou inférieur au montant. C’est un joker qui fait normalement les affaires d’une franchise, mais pas dans le cas présent.

Tout d’abord, il faut trouver un joueur qui mérite ce montant et qui le rende bien sur le terrain, et pas sûr qu’une telle occasion se présente sur le marché cette année. Ensuite, il faudrait dans tous les cas dégager du cap space, grâce éventuellement à un package composé d’Andrew Wiggins et du 2ème choix de Draft. Mais comme les Warriors, les autres franchises vont faire très attention à leurs finances, ce qui complique la tâche. Pour rappel, voici les 10 joueurs idéaux qui auraient collé à cette mid-level pour Golden State.

Publicité

À moins que Bob Myers ne trouve la solution miracle, c’est une belle mid-level exception qui risque de passer sous le nez des Warriors pour la saison prochaine. Dommage, mais pas forcément rédhibitoire dans la quête de titre.

Golden State Warriors NBA 24/24

Les dernières actualités