NBA – Comment les Knicks peuvent quasiment s’assurer d’avoir LaMelo Ball

lamelo ball balle en main
Bleacher Report (DR)

Seulement huitièmes à la prochaine draft, les Knicks vont devoir grimper de quelques places s’ils souhaitent acquérir du lourd. LaMelo Ball ? C’est bien possible, mais il faudra d’abord trouver un accord avec les Warriors pour rêver. Explications.

Publicité

Toujours coincés au fond de la conférence Est, les Knicks ne semblent pas très en verve à quelques semaines de la draft. Il faut dire que la cuvée 2020 n’est pas la meilleure de l’histoire, avec LaMelo Ball, James Wiseman et Anthony Edwards comme têtes d’affiche. Pour les récupérer, plusieurs franchises risquent de se battre afin d’intégrer le top 3, comme les Bulls mais aussi… les Knicks.

Parmi les grands perdants de la loterie, l’équipe de James Dolan n’est qu’à la huitième place. Une déception pour elle, et une question qui se pose : faut-il chercher à grimper ? Ou alors donner son pick et miser sur la draft 2021 ? Tout est possible, et notamment tenter le coup LaMelo Ball, quasiment assuré d’être top 3.

Publicité

En effet, les Knicks cherchent depuis des années un pur meneur. Ce n’est pas pour rien que Chris Paul est souvent cité dans la Big Apple, lui qui est l’ancien client de Leon Rose, le président de cette équipe. Mais choisir un jeune n’est pas encore une option à écarter, et il faudra peut-être négocier avec les Warriors pour cela. Le but ? Prendre la deuxième place et récupérer Ball, vu que ce dernier ne devrait pas être choisi par des Wolves qui ont déjà D’Angelo Russell.



Dans le podcast du journaliste Wes Goldberg, une offre est imaginée, et elle pourrait bien convaincre Golden State :

Tjarks : « Le pick des Mavs ? Ça pourrait bien marcher vu que les Knicks ont plusieurs choix de draft, et Frank Ntilikina pourrait s’adapter dans le système des Warriors. »

Publicité

Goldberg : « Le 8ème choix des Knicks, les deux premiers tours de draft des Mavs en 2021, et des Clippers cette année. Et hop, ils seront en deuxième position pour choisir LaMelo Ball ».

Les Knicks ont l’avantage d’avoir des picks intéressants, dont celui des Clippers. Ils possèdent également deux en provenance de Dallas, pour 2021 (protégé top 5) et 2023 (protégé top 10). Entre ça et Frank Ntilikina (ou d’autres joueurs), voilà des arguments afin de convaincre les Warriors, détenteurs du 2ème pick. Du moins si LaMelo Ball est bien la perle rare recherchée par New York.

Publicité

LaMelo Ball aux Knicks ? La franchise pourrait tenter d’attirer le prospect le plus hypé de la cuvée à Manhattan, rallumant ainsi la flamme. A eux de jouer.

Les dernières actualités