NBA – Pourquoi le nouveau coach des Pels pourrait être un soucis pour Zion

Zion Williamson content après son gros match face aux Blazers
David Grunfeld

Éloigné des bancs depuis 2018 et son départ des Pistons, Stan Van Gundy a enfin retrouvé un job, et quel job ! En effet, le moustachu le plus célèbre de la ligue aura la lourde tâche de faire progresser et gagner Zion Williamson. Mais pour cela, il faudrait que le courant passe entre les deux, et ça, ce n’est pas gagné.

Publicité

Après une seconde saison consécutive sans playoffs, les dirigeants des Pelicans ont décidé de se séparer d’Alvin Gentry et d’engager un entraineur tout aussi expérimenté : Stan Van Gundy. Avec la Nouvelle-Orléans, le moustachu aura la lourde responsabilité de faire progresser un effectif jeune et ambitieux, et d’obtenir des résultats probants…

Par le passé, il a déjà prouvé qu’il était capable de faire des merveilles avec un effectif tournant autour d’une jeune star. En effet, en 2009, il a réussi à mener le Magic jusqu’en Finales NBA, en basant le jeu de son équipe autour d’un Dwight Howard alors âgé de 23 ans. Nul doute que tout le monde en Louisiane espère qu’il fera de même avec Zion Williamson.

Publicité

Le problème, c’est que les temps ont changé en 11 ans. Et la nouvelle génération n’est plus la même qu’à l’époque, aussi bien dans le jeu que dans la personnalité. Et d’après une anecdote racontée par Gilbert Arenas, cela pourrait être un problème pour le développement des jeunes, dont Zion.



Avant le début de chaque entrainement, il y a un chrono qui fait le décompte jusqu’au début de séance. Stan Van Gundy rigole avec ses joueurs pendant ce temps, il travaille ses handles… Mais quand le chrono arrivait à 0, mon dieu, il se transformait en quelqu’un d’autre !

Publicité

Le seul problème de Stan Van Gundy à mes yeux en tant que coach, c’est qu’il n’est pas proche des hommes qui sont dans son effectif. Il est un joueur de basket qui comprend les gens dans le cadre du basket. Mais en dehors des entrainements et de la salle, il n’a aucune personnalité.

Ce qui est inquiétant, c’est que la nouvelle génération n’est plus forcément réceptive au message des entraineurs rugueux et intransigeants dans le séances… De même, aujourd’hui plus que jamais, les joueurs ont besoin de se sentir aimés et compris, aussi bien sur, qu’en dehors du terrain… Et le côté militaire de Stan Van Gundy pourrait inhiber totalement Zion Williamson, et les autres jeunes des Pelicans…

Publicité

La dernière expérience de Stan Van Gundy s’est plutôt mal terminée à Detroit. Espérons pour Zion et les Pelicans qu’il a su se remettre en question et faire évoluer ses méthodes !

NBA 24/24 New Orleans Pelicans Zion Williamson

Les dernières actualités