NBA – « Je sais que Trump est fou, mais il peut nous protéger »

LeBron James NBA face à Donald Trump
Wiki Commons / DR

Suite à une fin de saison marquée par le combat social pour la cause Black Lives Matter, la politique reste ultra-présente dans le paysage NBA. À l’approche des élections présidentielles américaines, un membre de la ligue a confessé financer la campagne de Donald Trump pour empêcher un crash économique.

Publicité

La NBA ne reprendra ses droits qu’en décembre prochain, selon les derniers rapports des insiders, et laisse le champ libre à la politique américaine pour occuper le paysage médiatique d’ici là. L’élection présidentielle n’est plus qu’à quelques jours de rendre son grand verdict, et rythme plus que jamais l’actualité outre-Atlantique.

Les deux principaux candidats à la Maison Blanche, Donald Trump et Joe Biden, multiplient ces derniers temps les meetings pour plaider leur cause et rassembler les électeurs. En NBA, une tendance large semble se dégager auprès des joueurs, qui espèrent dans leur ensemble voir le Président actuel quitter ses fonctions.

Publicité

L’une des voix les plus porteuses et relayées dans ce combat n’est autre que celle de LeBron James, qui a par exemple été rejoint par Barack Obama pour un projet commun de grande ampleur dernièrement. En attendant que celui-ci voit le jour, les propriétaires de la ligue ne semblent pas forcément tous suivre le mouvement mené par le King.

On découvre dans un papier des plus intéressants d’ESPN, signé Baxter Holmes, les coulisses du rapport financier qu’entretiennent les exécutifs NBA avec la politique. Le scrutin à venir ne fait pas exception à la règle, et le discours de l’un d’entre eux lors d’une récente réunion illustre leur intérêt à soutenir Trump malgré sa personnalité décriée.

Publicité

Écoutez, les propositions de loi de Joe Biden m’inquiètent tellement, que j’envoie un maximum d’argent de façon privée et confidentielle pour que Trump soit réélu. Je sais qu’il est fou, et j’espère que les Démocrates auront la majorité au Parlement et au Sénat, mais comme ça, Trump pourra bloquer certaines choses et nous protéger dans le domaine des taxes et des lois.



La politique du chef d’État en place se voudrait en effet plus avantageuse pour les grandes fortunes du pays, qui subiraient a priori un sérieux contrecoup économique en cas de victoire de Joe Biden. Les premières tendances voient pourtant le candidat démocrate en tête, avec deux tiers des votes déjà comptabilisés en sa faveur.

Publicité

Le résultat est malgré tout encore loin d’être assuré, puisque certains électeurs d’états clés ne se sont pas encore rendus aux urnes. Quoi qu’il en soit, compte tenu de l’impact de la politique sur la NBA ces dernières semaines, la plupart des membres de la ligue ont déjà honoré leur devoir de citoyen. Et selon le fameux interlocuteur anonyme d’ESPN, les propriétaires ont très certainement tous voté vers le même parti.

Ça ne fait aucun doute. L’immense majorité des propriétaires d’équipes de sport américaines sont pro-Républicains. Ils sont très préoccupés par les taxes, évidemment, et par les lois qui pourraient nuire à leurs business.

Publicité

Un raisonnement qui, quel que soit son opinion politique personnelle, peut se défendre pour des personnes sur qui une bonne partie de la santé financière de la ligue repose grandement. Ce discours ne plaira certainement pas à LeBron et ses collègues partisans de Joe Biden, mais fait malgré tout sens.

Malgré les doutes évidents qu’émet le propriétaire NBA en question sur Donald Trump et son comportement, la raison économique le pousse à le soutenir coûte que coûte. C’est LBJ qui risque de faire sa petite enquête pour connaitre l’identité de cet interlocuteur mystère.

Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités