Publicité

NBA – Quand Michael Jordan soumettait un arbitre en plein match

Michael Jordan sous le maillot des Wizards
(DR)

À la fin de sa carrière, Michael Jordan était presque un demi dieu aux yeux des fans de basket. Avec un tel palmarès en même temps, difficile de ne pas lui vouer une certaine admiration. Lors de son passage à Washington, un arbitre aussi était fou de His Airness, à tel point qu’il s’est en quelque sorte soumis à lui… Lunaire.

Publicité

C’est un phénomène inhérent au sport, qu’il soit amateur ou de haut niveau : les arbitres sont la cible de nombreuses critiques de la part des joueurs et des spectateurs. Siffler les bonnes fautes est une tâche que tout le monde juge normale pour eux, mais dès qu’ils se trompent, tout le monde s’empresse de les fustiger et de dénoncer leur niveau.

La NBA ne fait certainement pas exception, avec une remise en cause de l’arbitrage de plus en plus fréquente. Lors de la saison 2019-2020 d’ailleurs, les plaintes ont été nombreuses, même lors des Finales entre les Lakers et le Heat ! Ce phénomène n’est pas nouveau, et ne risque pas de s’estomper dans un futur proche.

Publicité

En fait, il n’y a qu’un joueur qui n’avait pas à se plaindre passé un certain stade dans sa carrière : Michael Jordan. Lors de son retour avec les Wizards, l’arrière était déjà un demi Dieu de la balle orange, et tout le monde le respectait, y compris les arbitres. Et un jour, MJ a réussi à forcer un assesseur du jeu à siffler une faute… Qu’il n’avait pas vu ! L’échange est incroyable.



Publicité




Arbitre : Il n’a pas touché le ballon avec les deux mains, c’est ça le problème…

Michael Jordan : Si ! Il a touché le ballon avec ses deux mains.

Arbitre : Tu crois Michael ?… Faute n°55 ! Deux lancers ! Je n’ai pas vu la faute Michael, mais je te crois. Je te fais confiance, moi je n’ai vu qu’une main sur le ballon.

On dit souvent que les superstars sont avantagées par l’arbitrage, en voici sûrement le plus bel exemple ! Michael Jordan était si impressionnant qu’il a réussi à convaincre l’arbitre d’une faute qu’il n’avait pas vu. Ses yeux lui ont dit qu’il n’y avait rien, MJ lui a dit qu’il y avait faute…. Et l’arbitre a suivi His Airness. Incroyable.

Publicité

Imaginez une telle action avec LeBron James… Les réseaux sociaux seraient en feu. Mais Michael Jordan pouvait presque tout se permettre à la fin de sa carrière, sa légende et son palmarès lui ont offert quelques privilèges, comme les coups de sifflet sur demande.

Michael Jordan NBA 24/24 Vidéos, highlights Washington Wizards

En direct : toute l'actu NBA