NBA – Comme celle de Jordan, l’humiliation de Bird qu’Isiah ne digère pas

Dennis Rodman, Larry Bird, Isiah Thomas
Nathaniel Butler

Parmi toutes les superstars des années 1980, un point commun se dégage aisément : elles étaient peu nombreuses à apprécier Isiah Thomas. Ce dernier en a payé de lourdes conséquences, en tant que joueur… et même plus tard. Il a subi plusieurs humiliations, dont une de Larry Bird que IT n’a toujours pas digérée.

Publicité

Bien qu’il ait eu une carrière absolument remarquable, Isiah Thomas n’avait pas du tout la cote en dehors de Detroit. Le meneur des Pistons a traîné toute sa vie derrière lui la réputation des Bad Boys, et bien que son équipe et lui aient réussi à aller 3 fois d’affilée en Finales pour 2 titres, la suite s’est nettement compliquée.

Une fois la fin des Bad Boys, les autres superstars ont fait payer à IT ses années de terreur sur les parquets. Première conséquence : il a été purement évincé de la Dream Team 1992 à l’initiative de Michael Jordan, son rival de toujours. Une décision approuvée par tout le monde, y compris le coach qui n’était autre que… Chuck Daly, celui des Pistons !

Publicité

Cette humiliation sauvage n’a jamais été digérée par Isiah Thomas, mais ça ne s’arrête pas à sa carrière de joueur. En 2000, Zeke devient coach et obtient son premier poste aux Pacers. Et cette première expérience apporte déjà son lot de pression puisque Indiana venait d’aller en Finales, défaits par les Lakers de Kobe Bryant et de l’invincible Shaquille O’Neal.



En plus de prendre les commandes d’une équipe finaliste, Isiah Thomas succède à Larry Bird, qui décide de se consacrer pleinement au front office de la franchise et devient donc… son boss. Seulement, IT ne parvient jamais à faire aussi bien et subit 3 défaites consécutives au premier tour des playoffs. La troisième fois, c’en est trop pour Bird qui décide de le virer. Thomas n’a jamais accepté l’affront, comme il l’a expliqué récemment à Brandon « Scoop B » Robinson.

Publicité

Ces trois années ont été pour moi de grands moments de coaching. Je vais me permettre de le dire : je pense que si Bird ne m’avait pas viré, nous aurions gagné le titre l’année suivante. Je pense que nous aurions battu les Pistons. C’était mon équipe et l’heure pour moi d’y aller.

Malheureusement, l’histoire ne va pas dans le sens de Zeke. La saison suivante, Rick Carlisle arrive aux commandes et les Pacers retrouvent des couleurs en arrivant jusqu’en finale de conférence, défaits par les Pistons futurs champions. De son côté, Isiah Thomas a tenté quelques années plus tard une nouvelle expérience avec les Knicks. Et ça ne s’est pas très bien passé…

Publicité

Réceptacle de vengeances amères de Michael Jordan et Larry Bird, Isiah Thomas a toujours gardé une certaine rancune. Finalement, il n’y a qu’avec Magic Johnson qu’il a réussi à se réconcilier pour le moment.

Isiah Thomas Larry Bird NBA 24/24

Feed NBA 24/24