Publicité

NBA – « Il est un meilleur fit et un meilleur joueur que Luka, le choix est simple »

retour prématuré sur le banc pour Doncic
MSN (DR)

Figurant désormais parmi les joueurs les plus redoutables de la ligue à seulement 21 ans, Luka Doncic n’a pourtant été sélectionné qu’en 3ème position de sa Draft. Les déclarations de l’époque d’un GM qui avait pris le pari de le snober font aujourd’hui bien tâche.

Publicité

Je verrai qui a fait une erreur en ne me draftant pas.

Quelques jours avant la grande cérémonie de la Draft 2018, un Luka Doncic déjà habité par la confiance prononçait ces paroles. À l’époque, celles-ci pouvaient paraitre assez arrogantes pour certains, alors que sa cote auprès des scouts n’était pas forcément la plus importante.

Deux ans plus tard, on peut les qualifier de visionnaires. Rookie de l’Année en 2019 et 4ème du classement des votes pour le MVP 2020, le Slovène a effectivement prouvé qu’il méritait pleinement le statut de n°1 de sa cuvée. Désormais, ce sont donc les Suns, mais surtout les Kings qui ont de quoi se mordre les doigts après avoir laissé passer une telle pépite.

Publicité

Phoenix peut d’avantage se réconforter, en se disant que Deandre Ayton a parfaitement su combler les manques de l’équipe au poste 5. En revanche, Sacramento n’a pas encore pu bénéficier du plein talent de Marvin Bagley, sélectionné en 2ème position et régulièrement blessé. Une fois encore, la franchise fait donc l’objet de grosses moqueries à ce sujet.



Celles-ci se veulent d’autant plus violentes, lorsqu’elles sont accompagnées des propos de Vlade Divac quelques jours après la loterie. Interrogé sur son choix de drafter Bagley plutôt que Doncic, l’ancien GM de Sac-Town avait répondu avec conviction :

Marvin est un meilleur fit et un meilleur joueur pour nous. C’est un grand talent, donc c’était une décision facile à prendre.

Publicité




Une explication qui peut bien évidemment se défendre, puisque les Kings possédaient déjà un backcourt d’avenir avec De’Aaron Fox, Buddy Hield et Bogdan Bogdanovic. La rotation du poste 4 était, elle, beaucoup plus pauvre, et il était donc assez logique pour Divac de se précipiter sur l’occasion de récupérer Bagley et sa grande hype de l’époque.

Finalement, ce mauvais choix – en l’état actuel des choses – est venu s’ajouter à la longue liste de bévues de l’ancien du Hall of Famer dans ses fonctions d’exécutif, qu’il n’occupe plus depuis août dernier. Suite à cette annonce, il affirmait néanmoins toujours avoir confiance en Bagley. Ce dernier a désormais la lourde tâche de la justifier après 2 premières saisons décevantes.

Publicité

Les prises de position aussi tranchées que celles de Vlade Divac sur Luka Doncic et Marvin Bagley sont généralement à quitte ou double. Celle de l’ancien pivot serbe fait désormais partie de la catégorie des regrettables.

En direct : toute l'actu NBA