NBA – Jordan contre LeBron ? Un ancien grand rival de MJ tranche la question !

Michael Jordan et LeBron James
(DR)

Depuis de nombreuses années, et encore plus depuis le 4ème titre de LeBron James, le débat entre ce dernier et Michael Jordan pour le titre de GOAT fait rage. Un ancien rival de la star des Bulls s’est exprimé à ce sujet, et pour lui, il existe une différence fondamentale entre eux.

Publicité

Pour certains observateurs, c’était l’enjeu principal des dernières Finales NBA : LeBron James allait-il être capable de se rapprocher de Michael Jordan dans la hiérarchie all-time ? La réponse a été « oui », puisque le King a décroché un 4ème titre, un 4ème MVP des Finales, dans une 3ème franchise différente. Un exploit inégalé.

Forcément, depuis ce sacre face au Heat, une question se pose avec insistance, à savoir « est-il devenu le GOAT ? ». Pour Shawn Kemp, qui s’est exprimé dans un podcast spécialisé autour de son nouveau business, la marijuana, il existe toujours une différence fondamentale entre les deux joueurs. Il a beau avoir perdu en Finales face à MJ, il n’est pas rancunier.

Publicité

À mes yeux, le GOAT est Michael Jordan. LeBron James a fait de grandes choses dans sa carrière, mais la seule chose que Michael Jordan a fait dans la sienne, c’est gagner. Il y a plein de joueurs comme moi, qui étaient très bons, mais qui n’ont jamais pu mettre la main sur un titre.



Il y a aussi des joueurs qui ont gagné des titres parce qu’ils avaient une très bonne équipe autour d’eux. Quand je vois Michael Jordan, il a joué avec les Bulls, il avait Scottie Pippen avec lui, certes, mais Chicago n’aurait jamais gagné le moindre trophée sans MJ. Le succès des Bulls, c’est Michael Jordan.

Publicité




Effectivement, Michael Jordan n’a jamais connu la défaite lorsqu’il a atteint les Finales NBA, laissant ainsi une marque indélébile dans l’esprit des fans et des autres joueurs. Mais affirmer qu’il n’a fait que gagner est historiquement faux. En 1995, même s’il n’a joué que 17 matchs sur la saison à cause d’une « retraite », il s’est fait éliminer par le Magic de Shaquille O’Neal et Penny Hardaway !

De même, avant son premier titre en 1991, MJ était plus que décrié dans les médias pour son incapacité à venir à bout d’Isiah Thomas et des Pistons par exemple. Si Shawn Kemp parle uniquement des Finales, son argumentaire se tient parfaitement, sinon, un peu moins. Dans tous les cas, His Airness a bien d’autres arguments pour être le GOAT.

Publicité

Le bilan de Michael Jordan en Finales est sa plus grande réussite en carrière, et est visiblement son plus bel argument pour le titre de GOAT. LeBron a encore du chemin à parcourir aux yeux de certains pour s’en approcher.

Feed NBA 24/24