NBA – Beverley furieux après la trahison de Harrell qui signe aux Lakers

Beverley furieux après la trahison de Harrell qui signe aux Lakers NBA
(DR)

Les Clippers ont perdu un joueur important dans la nuit en la personne de Montrezl Harrell. Ce dernier a rejoint l’ennemi juré : les Lakers, et ça n’a pas du tout plu à Patrick Beverley…

Publicité

Alors qu’ils tenteront de remporter le titre en 2021, les Clippers ont accusé une grosse perte dans la nuit de vendredi à samedi : Montrezl Harrell. Même si ce dernier n’a pas connu d’excellents playoffs, il reste un atout important avec son boost d’énergie en sortie de banc. Malheureusement pour la franchise de Los Angeles, ce ne sera plus le cas.

Enfin, tout dépend de quel côté vous regardez. En effet, Harrell ne part pas très loin. A vrai dire, il n’aura pas besoin de déménager puisqu’il rejoint les Lakers, pour remplacer notamment le départ de Dwight Howard. Mais comme vous l’imaginez, ça risque de faire parler chez les Clippers.

Publicité

Un coéquipier qui rejoint l’ennemi juré ? Ça ne va pas plaire, et Patrick Beverley est le premier à l’avoir fait comprendre. Le meneur s’est exprimé sur Twitter et disons qu’il n’a pas fait semblant au moment d’évoquer son choix. Le pitbull n’aura aucune pitié avec Harrell l’an prochain, au moment de se retrouver sur un parquet.



Breaking : Le 6ème homme de l’année Montrezl Harrell va signer avec les Los Angeles Lakers

Publicité

Beverley : 🤦🏾‍♂️ Quoi 🤬

S’il fallait une raison supplémentaire, les affrontements entre les Clippers et les Lakers seront encore un peu plus épicés l’an prochain. On ne sait pas encore ce que les coéquipiers de Kawhi Leonard ont prévu pour le « traitre », mais ce ne sera certainement pas des gentillesses. À ne manquer sous aucun prétexte en 2021. De son côté, LeBron James a surkiffé cette nouvelle signature aux Lakers, comme en témoigne son message pour Trezl.

Publicité

Entre Patrick Beverley et Montrezl Harrell, la guerre semble déclarée. Vivement qu’on retrouve les derbys de Los Angeles en 2021, car il risque d’y avoir de l’action.

Les dernières actualités