NBA – L’attitude ridicule de Pat Beverley quand il a appris la venue de Kawhi et PG

Kirby Lee-USA TODAY Sports

Lorsque Kawhi Leonard et Paul George ont signé aux Clippers à l’été 2019, fans comme joueurs sont devenus fous. Concernant Patrick Beverley, c‘était littéralement le cas, le meneur s’est même humilié en public au moment de l’annonce.

Publicité

L’été 2019 a fait vriller plus d’un fan dans la ligue. Avec des superstars qui se sont regroupées aux 4 coins du pays, la hype avait atteint son apogée chez certaines franchises, en particulier les Clippers. Et si Paul George s’était senti ultra-confiant à son arrivée, sa déclaration ridicule s’est récemment retournée contre lui.

Et que dire des joueurs déjà présents dans l’équipe californienne à ce moment-là ? Certains n’ont pas pu contenir leur excitation sur le coup. Un témoignage rapporté par ESPN dévoile même que Patrick Beverley est devenu complètement fou alors que les signatures de Kawhi et PG devenaient officielles !

Publicité



Le 6 juillet 2019, j’étais à Las Vegas pour la NBA Summer League. J’étais au Carbone, un restaurant italien plutôt sympa, et à la table à côté de moi il y avait PJ Tucker, Patrick Beverley et Jordan Clarkson. Je suis assis à table, un peu plus ivre que d’habitue il faut bien l’admettre.

Publicité




Les annonces à propos de Kawhi et Paul George (les signatures) tombent. Et là, on voit Patrick Beverley sauter sur la table d’un restaurant italien 5 étoiles, criant à pleins poumons : « Je viens de gagner ce putain de titre » encore et encore et encore.

Je l’ai vu de mes propres yeux.

Comme vous pouvez le voir, Pat Beverley a également répondu à ce récit, faisant comme s’il n’était qu’une invention. Quoi qu’il en soit, vérité ou non, 16 mois plus tard la réalité est tout autre. Non, les Clippers ne sont pas champions et pire encore, ils se sont ridiculisés en playoffs alors qu’ils avaient toutes les cartes en mains.

Publicité

Parler trop rapidement sur le futur, qui plus est dans un restaurant italien bondé de monde, ce n’est jamais une bonne idée. Pat Beverley l’a appris à ses dépens, le karma a fait le reste.

Feed NBA 24/24