NBA – La raison WTF qui a empêché Kawhi Leonard de dormir dans la bulle

La star des Los Angeles Clippers Kawhi Leonard, serviette sur les épaules, après la défaite de son équipe face aux Denver Nuggets lors du Game 7 des demi-finales de conférence Ouest, à l’occasion des Playoffs NBA 2020
Douglas P. DeFelice

Plutôt à son aise sur la fin de saison avant de s’écrouler lors du Game 7 face aux Nuggets, Kawhi Leonard dispose de circonstances atténuantes. La star des Clippers a tous les jours été réveillée à l’aube bien malgré elle… à cause d’une vieille connaissance.

Publicité

Habitués à l’ambiance des salles remplies, aux déplacements de plusieurs milliers de kilomètres et au format traditionnel des séries de playoffs, les joueurs NBA présents dans la bulle ont dû faire une croix sur toutes ces coutumes. La fin de saison 2019-20 restera en effet dans les annales pour l’originalité de son déroulé, qui a pu perturber certains de ses membres.

Là n’étaient d’ailleurs pas les seules modifications apportées à leur routine, puisqu’ils ont également dû revoir leur confort de vie l’espace de plusieurs semaines. Adieu les villas dans lesquelles la majorité d’entre eux résident : toutes les équipes et leurs représentants ont été logés dans des hôtels de Disney World pour garantir la sécurité de la bulle sanitaire mise en place.

Publicité

La proximité des joueurs a forcément offert quelques scènes de vie peu ordinaires, comme lorsque Dwight Howard tentait de martyriser mentalement Nikola Jokic. Rare journaliste présente sur place, Taylor Rooks est venue apporter une autre anecdote savoureuse dans les colonnes de GQ, portant dans un premier temps sur Masai Ujiri, le président des Raptors.

Tous les jours à 5 heures du matin, à l’intérieur de la chambre 950 du Gran Destino (l’hôtel ou résidaient toutes les équipes les mieux classées de la ligue), Masai Ujiri se réveillait, lisait un livre, enfourchait son vélo d’appartement, et faisait ses exercices avant d’aller déjeuner en bas.

Publicité

Jusqu’ici, rien de bien détonnant, même si tous les exécutifs de la ligue ne doivent certainement pas suivre un tel programme matinal. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’elle a directement impacté… Kawhi Leonard. L’ancien leader de Toronto a ainsi vécu un calvaire quotidien à cause de son précédent supérieur.



Ujiri a pratiqué ce rituel sans y prêter plus attention que cela jusqu’à un matin, plusieurs semaines après son arrivée dans la bulle, où il a reçu un message d’un de ses anciens joueurs : « Bonjour boss, tout se passe bien là-haut ? » Ce message venait de Kawhi Leonard – MVP des Finales avec les Raptors, désormais star des Clippers – qui logeait dans la chambre 850, directement en-dessous de celle de son ancien patron.

Publicité

Cela faisait donc plusieurs semaines qu’Ujiri réveillait Kawhi avec ses workouts bruyants, mais que Kawhi hésitait à dire quoi que ce soit. Ujiri a dit qu’il arrêterait immédiatement, et a plaisanté en disant qu’il recommencerait quand les Raptors rencontreraient les Clippers en Finales, histoire de s’assurer de perturber le sommeil de Kawhi.

Au final, Ujiri n’aura pas eu à reprendre sa séance de torture pour empêcher son vieux protégé de passer des nuits tranquilles, puisque leurs équipes ont toutes deux été éliminées au second tour des playoffs. Quoi qu’il en soit, Kawhi ne se serait sûrement pas laissé faire, comme le laisse entendre sa dernière punchline envoyée au dirigeant des Raps.

Publicité

Kawhi lui a répondu avec le genre de trash-talk qui vient briser son image de joueur monotone : « Haha, vous connaissez l’expression ‘Ne joue pas avec le feu’ ? Je vais appeler la NBA et vous dénoncer, vous allez vite être expulsé de la bulle. »

Réveillé aux aurores par le boucan provoqué par Masai Ujiri au-dessus de sa tête, Kawhi Leonard a donc souffert en silence pendant plusieurs semaines avant d’en toucher deux mots au président des Raptors. Le retour à la maison a dû faire du bien pour The Klaw.

Les dernières actualités