NBA – L’avis à contre-courant total d’un journaliste sur Westbrook

Record personnel de médiocrité pour Russell Westbrook
Yahoo Sports

Le trade de Russell Westbrook et John Wall a tout l’air d’une bombe sur le papier. Mais dans la réalité, nombreux sont ceux qui pensent que les deux joueurs, surtout Westbrook, sont finis. Un journaliste dément totalement ces affirmations et prend le contre-pied total. Etonnant, mais n’est-il pas celui qui aura finalement raison ?

Publicité

Russell Westbrook contre John Wall. Il y a 3 ans, un tel trade aurait été le blockbuster de l’année. Aujourd’hui, il soulève surtout beaucoup d’interrogations. D’un côté, l’ancien Wizard n’a pas mis un pied sur les terrains depuis bientôt deux ans et n’apporte donc aucune garantie pour la suite.

Récupérer Westbrook en échange paraît donc être une magnifique opération… et pourtant. Lorsque l’on fait le bilan de cette saison aux Rockets, il y a de quoi tirer la sonnette d’alarme. Le MVP 2017 semble déjà cramé selon beaucoup d’observateurs et de franchises, puisque l’intérêt pour Brodie était très léger. Mais pas selon Michael Wilbon d’ESPN.

Publicité

Pour tout ce qu’il a pu perdre à 32 ans au niveau de sa tonicité, Westbrook continue de s’améliorer en tant que joueur à bien des égards. D’abord, il sait qu’il ne tire plus très bien à 3-points, alors il a presque cessé de prendre des shoots de loin.



Il n’est plus qu’à 25 % de réussite, mais son nombre de tentatives de tir à 3-points est en baisse. Il peut toujours passer le ballon, il peut toujours désarçonner la défense.

Publicité

Voici ce qu’il peut faire. Avec son énergie débordante, il peut montrer aux jeunes joueurs – et les Wizards en ont beaucoup, à part Beal – comment il faut jouer, comment il faut être professionnel, comment il faut traiter ça. Personne n’a jamais accusé Russell Westbrook de prendre un moment de repos. Et donc, cela les aidera.

Brodie a connu des jours meilleurs, mais il n’est pas encore fini. Il n’a que 32 ans et a encore le temps de rebondir, pour peu qu’il arrive à faire évoluer son jeu comme un Jason Kidd avant lui, par exemple. N’oublions que beaucup enterraient Chris Paul il y a un an encore. Et au final, ce dernier a pu mener une équipe bâtie à la base pour le tanking quasiment jusqu’en demi-finale de conférence.

Publicité

C’est un nouveau challenge qui attend Russell Westbrook à Washington, et il reste encore de l’espoir, Michael Wilbon en est convaincu. L’avenir nous dira si l’association avec Bradley Beal est une réussite ou un nouvel échec.

Les dernières actualités