NBA – Beal brise le silence sur le départ de Wall et met les choses au clair

DR

Resté discret suite au blockbuster trade envoyant John Wall eux Rockets en l’échange de Russell Westbrook, Bradley Beal a enfin brisé le silence au sujet de son ancien coéquipier et de leur relation.

Publicité

C’est une toute nouvelle perspective qui s’offre à lui. Depuis son arrivée dans la ligue, en 2012, Bradley Beal a toujours fait équipe avec John Wall à Washington. Les deux arrières ont rapidement formé l’un des meilleurs backcourts de la conférence Est, avant que le meneur ne soit contraint d’abandonner son partenaire à cause d’une rupture du tendon d’Achille.

Depuis, Beal a pris les rênes des Wizards, et se réjouissait à l’idée de retrouver son camarade à ses côtés cette saison. Cette éventualité l’avait même convaincu de repousser les avances de ses prétendants sur le marché. Mais tandis que J-Wall vient d’être envoyé aux Rockets, le double All-Star a rédigé de touchants adieux sur son compte Instagram.

Publicité



À mon frérot John Wall,

Merci !! Je ne te le répéterai jamais assez. Tu m’as accepté en tant que jeune chiot en high school, et ensuite pendant 8 ans à DC ! Les rumeurs « Wall et Beal se détestent » sont les plus grosses c*nneries qu’on ait pu entendre, mais toi et moi connaissons tous les deux la RÉALITÉ ! Tu es mon frère pour la vie et notre lien va bien au-delà de notre sport !

Publicité

On partage de magnifiques souvenirs que je continuerai de chérir et que je n’oublierai jamais ! La ville de DC t’adore et est reconnaissante de tous les efforts que tu as offerts sur les parquets et à la communauté. Ton travail et ton nom resteront gravés dans la capitale de la nation. H-Town, vous récupérer un frère vraiment solide !!

Je t’aime « 5 » ! À plus et bonne chance 💪🏽🙏🏽

Un au revoir sur fond de mise au point au sujet de leur entente, qui n’aurait jamais été fragilisée selon Beal au cours de ces 8 années communes. C’est donc désormais avec Russell Westbrook que le scoreur de D.C. va devoir développer une alchimie aussi forte s’il souhaite rencontrer le succès dans la franchise. La tâche s’annonce immense.

Publicité

Une page se tourne à Washington, et pas n’importe laquelle pour les Wizards. La teneur des propos de Bradley Beal sur John Wall illustre bien l’amitié forte que les deux hommes avaient nouée.

Les dernières actualités