Publicité

NBA – La seule raison pour laquelle LaMelo pourrait ne pas être ROTY selon LaVar

LaMelo Ball lâche une ligne de stats WTF et des passes folles pour ses débuts ! NBA
(DR)

Auteur de débuts flashy en pré-saison, LaMelo Ball voit déjà certains observateurs le considérer comme le futur Rookie de l’Année. Son père LaVar apporte néanmoins un bémol sur ce pronostic… dans son plus pur style.

Publicité

Continuera-t-il de sortir du banc sur la saison régulière, ou parviendra-t-il à renverser la hiérarchie à son poste ? Pour ses 2 premières apparitions sur un parquet NBA, dans le cadre de la pré-saison, LaMelo Ball n’a en effet pas eu l’occasion de faire ses preuves en tant que titulaire. Cela ne l’a pas empêché de se faire remarquer en tant que backup de Terry Rozier.

Après une première rencontre conclue sans le moindre point inscrit, mais avec une ligne de stats résolument fournie, le petit dernier de la célèbre fratrie s’est montré plus actif au scoring dans la nuit de lundi à mardi. Tant et si bien qu’au vu de sa polyvalence, quelques fans et analystes le présentent déjà comme le principal candidat au titre de Rookie de l’Année.

Publicité

Anthony Edwards, James Wiseman, Isaac Okoro ou encore Deni Avdija… Ils sont pourtant nombreux à pouvoir prétendre lui voler la vedette. Mais selon LaVar, dernier invité du The Truth Podcast, c’est un autre débutant qui pourrait y parvenir. Et pas n’importe lequel.

LaMelo va terminer Rookie de l’Année. La seule chose qui pourrait l’en empêcher, c’est si une équipe récupère Gelo.



Par « Gelo », comprenez bien évidemment LiAngelo Ball, qui vient d’être coupé par les Pistons. Un échec qui a provoqué la grosse colère de LaVar, mais qui n’a visiblement pas entamé ses ambitions pour son fils cadet. Le paternel si décrié estime toujours que celui-ci a toute sa place dans la ligue, et qu’il pourrait même lui aussi candidater pour le ROTY.

Publicité




Il tournerait à 27 points par match. Il ne jouerait pas 2 minutes par-ci, 5 minutes par-là. Non, je parle de vraiment le laisser jouer. Il a toujours été un scoreur, il est tanké et endurant. Ses deux jambes sont en état de marche. Il démontait des gars sur une seule jambe. Prenez-le à la place d’un nullos, et il ne laissera pas son petit frère être élu Rookie de l’Année.

C’est ce qu’on appelle faire coup double. LaVar Ball maintient donc ses immenses espoirs en LaMelo, mais parvient dans le même temps saucer LiAngelo. Tout cela est bien beau, mais pour prétendre à recevoir le prix, ce dernier devra tout d’abord convaincre une franchise de le conserver sur la saison entière. Et pour l’instant, il en est bien loin.

Publicité

Alors, leçon de communication made in LaVar ou véritable prophétie sur le point de s’accomplir ? En l’état actuel des choses, c’est la première option qui semble la plus réaliste.

Charlotte Hornets Déclarations LaMelo Ball NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA