NBA – Comment LeBron fait tourner la boule à ses coéquipiers en privé

Jason Kidd était d'après Gary Payton le premier LeBron James de l'histoire du basket High School
D. Bernstein

LeBron James est adoré par ses coéquipiers à Los Angeles, non seulement parce qu’il est excellent sur le terrain et rapporte un nombre fou de victoires, mais aussi parce qu’il est le garant de la bonne ambiance dans le vestiaire… Enfin en général. Car dans un cas bien particulier, tout le monde le déteste pour son attitude.

Publicité

Le rôle de LeBron James dans le succès des Lakers la saison passée dépassait largement les limites du terrain. Alors évidemment, il a été vital au bon fonctionnement de son équipe sur le parquet, en sortant l’une des meilleures saisons de sa vie, notamment grâce à une qualité de passe sans égal dans la ligue. Puis dans la bulle, il a été un véritable rouleau compresseur.

Mais dans le vestiaire aussi il a été plus qu’important. En tant que capitaine de l’équipe, et en tant que potentiel GOAT, le King sait qu’il doit mobiliser tous ses coéquipiers s’il veut espérer aller loin en playoffs. Pendant la longue interruption, il était par exemple celui qui animait la conversation WhatsApp des Purple and Gold !

Publicité

En fait, il n’y a qu’un moment où tout le monde déteste LeBron James chez les Lakers : quand il joue à Madden ! D’après Rohan Nadkarni de Sports Illustrated, le King aurait exaspéré ses partenaires dans la bulle, à cause de son style de jeu pour le moins minimaliste, mais efficace.



Quand les Lakers jouaient à Madden, LeBron James prenait la compétition très au sérieux, puisqu’il allait s’entrainer entre les matchs sur une autre console. Il s’est d’ailleurs attiré la foudre de ses partenaires, puisqu’il a utilisé le même système encore et encore avec le joueur de Tampa Bay Ronald Jones.

Publicité

Jared Dudley faisait partie des joueurs qui se sont plaints ouvertement auprès de LeBron, qui n’en avait rien à faire : « j’avais une grande équipe, un grand coureur avec Ronald Jones, et un grand système que personne dans notre petit championnat n’a pu arrêter. Si ce n’est pas cassé, pourquoi changer ? »

Quoi de plus énervant qu’un ami qui domine les parties en utilisant les mêmes actions à chaque possession ? On comprend forcément la frustration de Jared Dudley et des autres, mais on reconnait surtout la mentalité de champion de LeBron James. Peu importe la manière, seule la victoire est belle.

Publicité

Heureusement, les Lakers n’ont pas abandonné LeBron sur le terrain malgré ses victoires à répétition sur Madden. On espère pour eux qu’ils trouveront la solution face au schéma du King.

LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA