NBA – « Bill Russell était une Cadillac, LeBron James est une Tesla »

La star NBA des Los Angeles Lakers, LeBron James, comparé à une Tesla par Kendrick Perkins
Raneko / Sean M. Haffey

Après 17 ans de bons et loyaux services en NBA, LeBron James pousse les analystes à rivaliser d’inventivité pour trouver de nouveaux moyens de comparaison. L’un d’eux s’est aventuré dans le domaine automobile, en le rapprochant d’une Tesla pour vanter son héritage.

Publicité

Il n’a jamais vraiment échappé à ce traitement, mais le subit de plus en plus alors que la fin de sa carrière se rapproche. Déjà appelé à écrire l’histoire de la ligue alors qu’il n’en avait pas encore foulé les parquets, LeBron James fait constamment l’objet de débats sur sa place dans les classements de valeur all-time depuis.

Ceux-ci voient cependant toujours un fidèle soutien se dresser en sa faveur, nul autre que Kendrick Perkins. Appelé à désigner le joueur « le plus accompli » de tous les temps, l’ancien champion avec les Celtics a préféré le King à Bill Russell, et son palmarès bien plus fourni. Pour justifier cette position, il n’a rien trouvé de mieux qu’une comparaison… automobile.

Publicité



Bill Russell est une légende, mettons ça de côté, mais à l’image des Cadillac qui dominaient le game par le passé, ça fait partie de l’évolution. LeBron est une Tesla. Pas d’essence, écrans tactiles – c’est un vrai vaisseau spatial. Mettez une Tesla à côté d’une Caddy et il n’y aura pas débat ! Continuez…

Publicité

Assez étonnamment, la métaphore pourrait se défendre. À l’époque où la rivalité entre constructeurs automobiles était bien moins importante qu’aujourd’hui, les Cadillac dominaient le marché américain. Les mêmes conclusions peuvent être tirées sur Bill Russell, qui a outrageusement régné sur la NBA dans une ère à la compétitivité bien moindre.

En revanche, la leçon tirée par Perk ne fera pas forcément consensus chez les amateurs de bolides. Comme pour la balle orange, les plus nostalgiques privilégieront toujours les modèles old-school aux plus avancés technologiquement. Même le King himself semble d’ailleurs plus porté vers les voitures retro que sur les créations d’Elon Musk…

Publicité

Jamais à court d’idées pour exprimer son adoration pour LeBron James, Kendrick Perkins s’est cette fois-ci risqué à une comparaison automobile. Le résultat laisse à désirer.

Feed NBA 24/24