NBA – Andrew Wiggins sauvagement moqué par… Steve Kerr !

L’ailier des Golden State Warriors, Andrew Wiggins (gauche), a fait l’objet de moqueries sauvages de la part de son coach, Steve Kerr (droite)
Barry Gossage / Michael Dwyer

De retour à un niveau plus qu’honnête ces derniers jours, Andrew Wiggins aurait pu recevoir les louanges de son coach, Steve Kerr. Au lieu de cela, il a fait l’objet de ses moqueries… sur l’un de ses surnoms.

Publicité

La forme ascendante des Warriors lors des derniers matchs peut évidemment être imputée à Stephen Curry, et son récent retour en grâce. Elle peut également être mise au crédit de Draymond Green, qui a retrouvé son costume d’aboyeur et de leader de défense depuis son retour. Mais elle doit aussi être rapprochée de la bonne figure d’Andrew Wiggins.

Maladroit en début d’exercice, l’ailier tourne sur les 5 derniers rencontres à 17.8 points, 3.6 rebonds, 3.0 passes et 50% au tir. Mieux, sa contribution défensive, symbolisée par sa moyenne de contres cette saison (1.5 unités par match), ne fait que s’accroitre. Elle a encore eu un grand rôle à jouer dans la récente courte victoire de Golden State sur les Raptors (106-105).

Publicité

Si Wiggs n’affiche pas forcément l’immense niveau que certains lui prédisaient lors de sa Draft, il répond petit à petit aux attentes placées par ses dirigeants et son entraineur, Steve Kerr. Malgré cela, ce dernier s’est permis une attaque bien piquante envers son joueur au moment d’apprendre l’un des vieux surnoms qui lui ont été attribués.



Steve Kerr a été interrogé sur le fait que Wiggins est surnommé « Maple Jordan ».

« Pardon, mais ce surnom existe vraiment ? »

Publicité

À l’aise dans le tir à mi-distance, élégant avec le ballon, capable d’envolées impressionnantes au dunk et assez filiforme à sa sortie de NCAA, Wiggins avait hérité de ce pseudonyme tiré de sa nationalité canadienne. Mais au vu de ses performances dans la ligue, celui-ci a rapidement été abandonné pour d’autres beaucoup moins clinquants.

Ancien coéquipier de His Airness, Kerr ne partage visiblement pas la comparaison sous-jacente, et ne possède pas une image aussi prestigieuse de son protégé. On imagine donc qu’il ne validera pas plus le surnom « Junior Jordan », également attribué à l’ancien des Wolves à ses débuts. On a connu meilleur moyen d’entretenir la confiance d’un de ses joueurs.

Publicité

Andrew Wiggins et Michael Jordan dans la même phrase ? Très peu pour Steve Kerr, qui ne semble toujours pas croire à la véracité du surnom de l’ailier des Warriors. Ouch.

Andrew Wiggins Déclarations Golden State Warriors NBA 24/24 Steve Kerr

Les dernières actualités