NBA – Le gros tacle de Gordon Hayward envers les Celtics

Gordon Hayward tout sourire depuis son arrivée chez les Hornets
Jared C. Tilton

Alors qu’on le pensait sur le déclin, Gordon Hayward est en train de rappeler à toute la NBA pourquoi il est un All-Star ! Avec le Hornets l’ailier a retrouvé des couleurs, et il a lui-même remarqué la différence avec la saison passée. Il a bien fait comprendre ce qui changeait en conférence de presse.

Publicité

Les Hornets sont l’une des bonnes surprises de ce début de saison en NBA. Après une première semaine compliquée, la franchise de Michael Jordan a retrouvé des couleurs et un bilan positif de 6 victoires pour 5 défaites. Tout n’est pas parfait, mais il y a clairement de quoi s’enthousiasmer chez les fans.

À commencer par LaMelo Ball, qui semble filer tout droit vers le titre de Rookie de l’année, grâce à quelques coups d’éclat. S’il n’est pas encore d’une constance folle au scoring, son sens du rebond et de la passe en font un joueur excitant au possible, et très influent sur le jeu de son équipe. Il n’est pas devenu le plus jeune joueur à réaliser un triple-double sans raison.

Publicité

Et puis il y a Gordon Hayward, qui retrouve une seconde jeunesse à Charlotte ! L’ailier tourne à 21.4 points, 5.4 rebonds, et 4.1 passes décisives, ses meilleures moyenne depuis son année All-Star à Utah ! Et après son carton à 34 points face aux Knicks ce lundi, il a lâché un gros tacle à son ancienne équipe…



C’est vraiment trop fun de jouer au basket avec mes nouveaux coéquipiers et avec ce coaching staff. Je m’amuse réellement. Tant que l’on continue à être professionnels sur le terrain et à jouer à fond, je pense qu’on n’aura pas à se soucier des victoires et des défaites.

Publicité

Mais quand le ballon bouge aussi bien et que tes coéquipiers te donnent des tirs ouverts et des paniers faciles, c’est juste fun, et difficile à défendre pour les autres. J’ai d’excellents coéquipiers qui savent faire des passes.

Difficile de ne pas voir en ces mots une petite attaque envers les Celtics et Brad Stevens… Gordon Hayward laisse clairement penser qu’il ne prenait pas de plaisir à Boston, dans une équipe aux fortes ambitions, et avec des individualités de haut niveau. Il est vrai que Jayson Tatum et Jaylen Brown jouent plus l’isolation que Bismack Biyombo !

Publicité

Les Hornets ont attaqué la saison sans réelles ambitions, mais vu le plaisir que prennent les joueurs, pourquoi pas se mêler à la lutte pour les playoffs ?

Les dernières actualités