NBA – L’avertissement « effrayant » d’un Hall of Famer sur les Lakers

Les superstars des Los Angeles Lakers LeBron James et Anthony Davis tout sourire après la victoire de leur équipe lors du Game 6 des Finales NBA 2020 face au Miami Heat, synonyme de titre
Douglas P. DeFelice

En tête du classement de la ligue, les Lakers ne se montrent pas vraiment affectés par leur courte intersaison. Ce constat inquiète tout particulièrement une ancienne gloire, qui alerte les franchises rivales.

Publicité

Un leader qui entame sa 18ème saison en NBA, un co-leader au physique historiquement fragile, de nombreuses recrues pouvant altérer la cohésion du groupe… Les raisons de croire à un début de saison délicat des Lakers étaient légion. C’est finalement bien le scénario inverse qui se produit, avec des Angelinos dégageant une époustouflante impression de facilité.

Après trois semaines de compétition, et déjà 12 matchs au compteur, les hommes de Frank Vogel (9-3) ont déjà relégué leurs principaux concurrents à l’Ouest à plus d’un match de retard. Mieux, ils dominent la ligue dans sa globalité, tout en ne semblant pas nécessairement au summum de leurs capacités.

Publicité

Avant même leur rencontre remportée dans la nuit de mardi à mercredi face aux Rockets, les consultants de NBATV se montraient admiratifs devant leurs prouesses. Interrogé par Candace Parker, Grant Hill a avant tout tenu à saluer la nouvelle organisation mise en place par la franchise, et le fait qu’elle ait su régler le problème du ball handling.

Publicité

La saison dernière, c’était un problème, particulièrement pendant la saison régulière. Mais je pense que maintenant, avec la confiance qu’il a acquis avec le titre, (Alex) Caruso s’est amélioré. Bien sûr, il y a aussi (Dennis) Schröder, qui est toujours en train de s’intégrer et de trouver son rôle. Talen Horton-Tucker en est un autre, que personne n’attendait et qui s’est imposé.



La plupart du temps chargé de conduire l’attaque de L.A. l’an dernier, et donc de puiser dans ses ressources physiques, LeBron James bénéficie désormais d’une aide précieuse dans ce domaine. Même en mode gestion, le King et ses coéquipiers impressionnent malgré tout Hill, qui s’est vu contraint de tirer un constat inquiétant pour leurs adversaires.

Publicité

La saison dernière, le banc des Lakers était l’un des meilleurs de la ligue en saison régulière, et celui de cette année, avec tous ces nouveaux visages, doit encore s’adapter. Donc je pense qu’au fil de la saison, l’équipe ne va faire que s’améliorer.

Cette année, les équipes n’ont pas eu le droit à une pré-saison normale, à un training camp normal… Avec tous les protocoles Covid, elles ne passent pas beaucoup de temps à l’entrainement. Elles construisent surtout leur alchimie pendant les matchs. Donc je pense que les Lakers seront meilleurs d’ici deux mois, ce qui est effrayant pour le reste de la NBA.

Publicité

Avec le 7ème meilleur offensive rating, et le meilleur defensive rating de la ligue, les Purple & Gold affichent déjà un niveau global impressionnant. Néanmoins, leur marge de progression serait encore considérable selon le Hall of Famer, qui estime que la NBA n’a encore rien vu de LeBron & co. Effrayant, c’est le mot.

D’ores et déjà dominants, les Lakers n’auraient pas encore exploré la totalité de leur potentiel collectif. Espérons que le reste de la ligue suivra la même courbe de progression, pour garder un semblant de compétitivité.

Les dernières actualités