NBA – Le domaine où Zion Williamson est le plus nul de la ligue

Zion Williamson lors du match opposant les New Orleans Pelicans et l’Oklahoma City Thunder, le 13 février 2020
USA Today (DR)

Zion Williamson ne réalise pas forcément la saison que les fans de basket attendaient. Enfin libéré de ses problèmes au genou et ses restrictions en termes de minutes jouées, l’intérieur des Pelicans n’explose pas. S’il reste solide, il est aussi le pire joueur de la ligue dans un domaine peu glorieux.

Publicité

On s’attendait à de grandes choses pour la première saison complète de Zion Williamson en NBA… Son nouveau coach Stan Van Gundy est connu pour faire briller ses intérieurs, comme Dwight Howard à Orlando, et surtout, après une blessure au genou qui a contrarié son année rookie, Zion est enfin libre de toute restriction.

Mais pour le moment, le phénomène des Pelicans peine à passer le cap tant attendu. Il joue par exemple 4 minutes de plus en moyenne que la saison passée, mais marque moins… Si ses 21.9 points et 8.1 rebonds restent corrects, son entraineur en attend plus, et à juste titre…

Publicité

Je pense que nous donnons assez de liberté à Zion. D’ailleurs, je ne pense pas qu’il saisisse totalement les opportunités que nous lui offrons.

Concrètement, Stan Van Gundy attend mieux de son prodige, qui évolue pour le moment confortablement dans l’ombre de Brandon Ingram. Par exemple, il va devoir rectifier le tir dans une triste catégorie qu’il domine largement.



Si Zion Williamson est quasiment toujours le joueur avec la plus grosse détente sur le terrain, du haut de ses 1m98, il est aussi souvent le plus petit joueur dans la peinture. Il s’est déjà fait contrer ses tirs à 23 reprises cette saison. Il est largement en tête dans ce classement. Depuis ses débuts en janvier dernier, il a été contré 62 fois, le pire total également.

Publicité

Le problème de Zion Williamson, c’est qu’il est incroyablement prévisible. La preuve, depuis le début de saison, il n’a tenté que 3 petits tirs au-delà de 4m50 du panier ! De même, dans sa courte carrière, il n’a marqué que 6 tirs longue distance… dont 4 lors de son seul premier match ! Les défenses n’ont donc pas de difficultés à s’adapter à son jeu.

Et cela se ressent en fin de rencontre, où le sophomore ne pèse que trop peu sur le résultat. Dans le 3ème quart-temps, il affiche un pourcentage de réussite exceptionnel avec 64.3%… Un chiffre qui tombe à 46.7% dans le dernier acte ! Tant qu’il ne saura pas faire basculer un match dans les dernières secondes, avec un arsenal plus développé, Zion Williamson restera dans l’ombre de Brandon Ingram à la Nouvelle-Orléans.

Publicité

Zion Williamson va devoir travailler s’il veut devenir le joueur dominant qu’il peut être. À défaut de grandir, il faut impérativement développer un arsenal offensif plus poussé, afin de surprendre ses adversaires.

Les dernières actualités