Publicité

NBA – La décla cash de Frank Vogel sur Anthony Davis

LeBron James et Anthony Davis NBA
(DR)

Déjà absent la semaine passée, Anthony Davis a aggravé sa blessure contre les Nuggets le weekend dernier. Résultat, il sera forfait pour quelques semaines, de quoi agacer les Lakers. Explications.

Publicité

Déjà dépassés par le Jazz au sommet de la conférence Ouest, les Lakers obtiennent beaucoup de mauvaises nouvelles en ce moment. La dernière en date ? La blessure d’Anthony Davis, qui va devoir se mettre au repos. Il sera réévalué à son retour à Los Angeles, mais le staff médical devrait le mettre de côté jusqu’au All-Star Break, en mars prochain.

Et ça, c’est le meilleur scénario. Si l’ancien des Pelicans a besoin d’un peu plus de repos, alors les Lakers n’hésiteront pas une seule seconde : la santé avant tout. Car les Angelinos s’en doutaient quelque part, cette campagne allait être différente.

Publicité

On a peut-être tendance à l’oublier, mais les hommes de Frank Vogel n’ont pas eu le droit à une offseason comme les autres, enfin sauf si on met le Heat de côté. Il n’y a eu que 71 jours entre la fin de saison en 2020 et la reprise de la nouvelle. Un repos extrêmement faible, qui a exposé les joueurs aux blessures, et ce n’est peut-être pas fini.



Frank Vogel, lui, ne nie pas que cette situation a impacté Anthony Davis au moment de sa blessure. Sa dernière déclaration est même plutôt cash, et confirme qu’on n’est pas prêts de revoir Unibrow sur les parquets :

Frank Vogel a expliqué qu’il était « bien évidemment » dans l’esprit des Lakers que la offseason de 71 jours a pu rendre Anthony Davis plus vulnérable aux blessures.

Il a ajouté que c’était « très improbable » que Davis revienne avant le All-Star Break (du 5 au 10 mars, ndlr).

Publicité




Anthony Davis était déjà connu pour ses blessures à répétition dans le passé, mais la courte offseason n’aide pas. Toutefois, ne comptez pas sur les Lakers pour s’apitoyer, comme l’a confirmé LeBron James. La franchise doit continuer à avancer, même si le King connaît un peu le sentiment de son coéquipier aujourd’hui :

Je suis déjà passé par là.

Publicité

Avec une courte offseason, les Lakers savaient déjà que cette saison allait être périlleuse. Anthony Davis n’est qu’un rappel à l’ordre, mais un rappel à l’ordre qui va coûter cher : un mois d’absence minimum.

Feed NBA 24/24