NBA – La proprio des Lakers prête à une folie pour aider son équipe

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, LeBron James, impressionnée devant l'effort financier que serait prête à réaliser la propriétaire de la franchise, Jeanie Buss, pour maintenir l'équipe au sommet
Ashley Landis / Jesse D. Garrabrant

Grands favoris de la course au titre avant le début de saison, les Lakers voient actuellement des équipes inattendues comme le Jazz et les Suns les devancer. De manière à ramener la franchise au top, la propriétaire, Jeanie Buss, serait prête à effectuer un geste majuscule.

Publicité

Certes, les spécificités de la saison leur permettent de relativiser leur classement. 3èmes de la conférence Ouest, les Lakers (24-13) restent qui plus est à portée de tir des leaders du Jazz (27-9). Les retours à venir d’Anthony Davis ou encore de Marc Gasol devraient également les aider à retrouver leur niveau.

L’heure n’est donc pas aux discours alarmistes dans les rangs angelinos, comme en témoigne celui dressé par LeBron James au sujet du roster et de ses besoins. Le front office surveille néanmoins l’évolution du marché, et devra composer avec une flexibilité économique restreinte s’il veut renforcer l’équipe. Invitée de First Take, Jeanie Buss a justement évoqué la situation financière de sa franchise.

Publicité

C’est une période difficile avec la perte de revenus due à l’absence de vente de tickets. On est dans une ligue qui est dictée par un salary cap, un accord collectif sur les finances, donc on doit se conformer à toutes ces lois. Mais la luxury tax s’applique aux équipes qui ont des objectifs de titre, et c’est dans cette catégorie que l’on veut maintenir les Lakers.

Publicité

Depuis que LeBron James a rejoint l’équipe, on ne dirait pas qu’il a 36 ans. Et quand vous avez un joueur comme lui dans votre effectif, vous devez tout donner. Vous devez vous servir de cette chance pour gagner. Donc on va gérer le cap comme n’importe quelle équipe de la ligue doit le faire, parce qu’on suit tous les mêmes règles.



Des propos qui laissent entendre que, malgré la crise économique actuelle, les Angelinos restent prêts à payer la luxury tax, à laquelle sont soumises 7 équipes cette saison. Néanmoins, s’ils venaient par exemple à conserver leur effectif actuel durant l’intersaison à venir, leur note s’élèverait au-delà des 100 millions de dollars selon l’expert de Bleacher Report, Eric Pincus.

Publicité




Autrement dit, si elle souhaite faire en sorte que ses Purple & Gold restent compétitifs l’an prochain, Buss va devoir sortir le portefeuille cet été. Un sacrifice quasiment inévitable pour conserver LeBron James, que la dirigeante semble malgré tout prête à effectuer. Pour elle, le bonne santé des Lakers l’emporte sur l’argent.

C’est un état d’esprit que je tire de mon père. Les Lakers ont la capacité de réunir et d’unifier tout le monde pour faire de grandes choses. C’est une plateforme qui dépasse n’importe quel propriétaire, joueur, coach. Elle appartient à la Lakers Nation. Elle sera encore là bien après moi, donc c’est mon rôle de la laisser au sommet, et de maintenir les attentes aussi hautes qu’elles l’ont toujours été depuis le début de la période Buss.

Publicité

Pas besoin de s’attarder bien longtemps sur ces déclarations pour comprendre que Jeanie Buss n’imposera pas à Rob Pelinka des contraintes financières drastiques à l’avenir. Et compte tenu de ses estimations folles sur la durée de la carrière de LeBron, elle risque de devoir payer la luxury tax pendant de longues années encore.

Qu’importe la crise, Jeanie Buss fait de la compétitivité des Lakers sa mission personnelle. Et ce n’est pas la menace de la luxury tax que fait planer la ligue qui semble pouvoir freiner ses ambitions.

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24