NBA – Ce que la ligue ne veut pas que vous sachiez sur Derrick Rose

Derrick Rose chez les Knicks
DR

Coqueluche des fans depuis de très longues années maintenant, Derrick Rose conserve l’image d’un modèle pour les jeunes joueurs de la ligue. Pourtant, il cache dans son passé un épisode qui fait tâche, et qui aurait pu lui coûter sa glorieuse carrière NBA.

Publicité

Véritable star du circuit NCAA suite à une saison freshman de haute voltige avec la fac de Memphis, Derrick Rose n’a surpris personne en étant choisi en 1ère position de la Draft 2008 par les Bulls. Déjà titulaire d’une énorme cote à l’échelon supérieur, il n’a pas tardé à la justifier sur les parquets de la ligue, obtenant son titre de MVP trois ans plus tard seulement.

Et si la suite de sa carrière ne s’est pas révélée aussi pimpante, Pooh peut toujours s’appuyer sur une image immaculée auprès des fans. Sa personnalité réservée, couplée à son rôle de mentor des jeunes depuis quelques saisons, en feraient presque un joueur irréprochable. Pourtant, son passif cache un gros dossier dévalorisant, qui reste étrangement dans l’inconnu. Andy Katz d’ESPN rapportait ainsi en juin 2009 :

Publicité

Il a été notifié à Memphis que le meneur freshman star Derrick Rose, qui avait aidé les Tigers à décrocher un record NCAA avec 38 victoires, et qui allait bientôt devenir le 1st pick de la Draft NBA 2008 sélectionné par les Bulls de sa ville natale, avait obtenu son SAT illégalement l’année précédente à la Simeon High School de Chicago.



S’il terrorisait déjà ses adversaires en high school, D-Rose éprouvait en effet plus de peine au niveau scolaire. Convoité par d’innombrables universités durant son année senior, il devait cependant valider son bac pour pouvoir accepter l’une d’entre elles, et poursuivre son rêve. Or, ses 3 premières tentatives pour passer le test se sont révélées infructueuses.

Publicité




La 4ème s’est finalement avérée être la bonne… mais n’aurait pas dû l’être. L’enquête menée par la NCAA aurait ainsi permis d’attester que le test signé au nom de Rose avait en réalité été effectué par l’un de ses amis. Dès lors, le meneur n’aurait pas dû avoir accès à la ligue universitaire, et aurait vu ses chances de jouer un jour en NBA fortement compromises.

Dans son papier, Fred Katz indique que cette invalidation de l’épreuve aurait été communiquée à Memphis en mai 2008, soit quelques semaines avant la Draft du Windy City Assassin. Niant en bloc toutes ces accusations, ce dernier a pu se présenter sans problèmes majeurs à la loterie, et faire ses débuts chez les pros le 28 octobre suivant.

Publicité

Un dossier maintenu dans l’ombre par la NBA, qui a sans doute compris qu’il valait mieux pour elle conserver Derrick Rose en son sein que de dévoiler au grand jour son délit de jeunesse. 13 ans plus tard, le vétéran peut encore s’estimer heureux de son sort.

Derrick Rose NBA 24/24 New York Knicks

Feed NBA 24/24