Publicité

NBA – La ligue forcée à changer des règles à cause des Lakers et Nets ?

L'accomplissement colossal que seuls KD et LeBron partagent
(DR)

Suite aux signatures de plusieurs stars à prix bradés effectuées par Los Angeles et Brooklyn, les dirigeants de la NBA pourrait devoir repenser certaines des règles de recrutement. Car la colère ne cesse de monter chez les exécutifs…

Publicité

Si la trade deadline s’est agitée lors du jour fatidique, c’est du côté des joueurs sans contrats qu’il fallait surtout se tourner cette saison. Après avoir respectivement négocié leur buy-out avec les Cavs et les Spurs, Andre Drummond et LaMarcus Aldridge n’ont ainsi passé que peu de temps sans équipe, paraphant chacun un contrat au salaire minimum aux Lakers et aux Nets.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une star NBA réalise un tel move ces derniers temps. Début mars, c’est Blake Griffin qui avait alors rejoint ces mêmes Nets, après être parvenu à une séparation avec Detroit. Cette tendance grandissante de voir les stars rejoindre des contenders contre un salaire ridicule fait de plus en plus grincer des dents, notamment parmi les petits marchés.

Publicité

Ainsi, Adrian Wojnarowski a révélé sur ESPN que des dirigeants de certaines franchises comptaient faire pression sur Adam Silver et ses collaborateurs, afin de réajuster les règles du marché post-buy-out. L’idée serait de limiter les signatures au rabais d’éléments calibre All-Star dans des superteams. Les autres équipes s’en retrouveraient alors moins affectées, et auraient même la chance de les récupérer sur le marché des trades.



Il n’est en revanche pas certain que la ligue soit prête à discuter à ce sujet. Comme l’indique Wojnarowski, une telle restriction de mouvement pour les joueurs ne sera jamais acceptée par la NBPA, qui s’occupe des droits de ceux-ci. Cela pourrait pousser ces derniers à boycotter au moins une partie de la saison, quitte à faire baisser leur valeur sur le marché.

Publicité




Ensuite, dans les cas d’Aldridge et de Griffin, on parle d’anciens franchise players sur le déclin, dont la cote était loin d’être si élevée qu’à leur prime. La signature de Drummond était quant à elle motivée par un réel besoin d’un pivot côté Lakers. Des contextes donc bien spécifiques, qui expliquent pourquoi les joueurs ont choisi ces destinations. Après tout, difficile de refuser de jouer pour le titre quand on en a l’occasion, non ?

Si des changements devaient toutefois avoir lieu, il faudrait trouver des idées qui bénéficieraient également aux franchises. Celle d’un choix de draft compensatoire a été évoquée, ainsi que d’avancer le marché du buy-out bien avant la trade deadline. Pour autant, rien n’a été confirmé jusqu’à présent, même si la ligue assure se pencher sur le sujet face à la grogne des petits marchés.

Publicité

À l’heure des superteams, la NBA se retrouve désormais avec de joueurs de haut niveau signant pour une bouchée de pain chez les favoris. Une situation guère positive pour les autres équipes, mais inévitable à l’heure actuelle. C’est désormais à Adam Silver de trouver une solution.

Feed NBA 24/24