Publicité

NBA – Jayson Tatum massacré par un ancien, le GM réagit

Jayson Tatum est sous le feu des projecteur dans le feuilleton "Anthony Davis chez les Celtics", il pourrait aller aux Pelicans
DR

Parmi les supposés leaders des Celtics, Jayson Tatum ne semble pourtant pas exploiter tout son potentiel – l’intéressé en a d’ailleurs pris pour son grade de la part d’un analyste NBA. Résultat, c’est Danny Ainge qui est venu à la rescousse, y allant de son petit tacle gratuit envers les critiques.

Publicité

Difficile de se prononcer sur la saison de Jayson Tatum. Si ses statistiques individuelles sont excellentes (25.1 points, 7 rebonds et plus de 4 passes par match), l’ailier de Boston n’a clairement pas la même réussite sur le plan collectif. Septièmes à l’Est (26-26), les Celtics sont en effet loin des ambitions affichées en début d’exercice. Soyons francs : une surprise face aux Bucks, aux Sixers ou encore aux Nets en playoffs semble hautement improbable à ce stade.

Résultat, la communauté NBA cherche des responsables pour ce marasme bostonien. Jamais le dernier à donner son avis, Kendrick Perkins semble considérer l’ex-n°3 de draft comme principal fautif. L’ancien pivot, qui a lui-même joué à Bean Town, s’est lâché sur Twitter, déglinguant au passage le joueur formé à Duke :

Publicité

Jayson Tatum, tu as été grassement payé ! Tu as le langage corporel et le niveau d’énergie d’un joueur sous-payé et ça nuit à l’équipe. Il est le temps de se ressaisir et d’honorer ton statut. Fais ton travail…

Un tweet fracassant, qui n’a certainement pas échappé au joueur en question. Pour autant, ce que dit Perkins n’est pas entièrement faux : cette saison, on a souvent vu Tatum se mettre en retrait niveau leadership, laissant à Jaylen Brown le soin de jouer le leader de l’équipe. S’il a récemment déclaré être encore affecté par le COVID, qui l’a touché en janvier, cela ne peut entièrement expliquer la situation.



Heureusement pour lui, l’ailier peut compter sur le soutien farouche de Danny Ainge. Connu durant sa carrière active comme un joueur adepte du trash-talking et avec une langue bien pendue, le GM se montre aujourd’hui très protecteur envers son équipe. Dans une interview avec NBC Sports Boston, Ainge a ainsi pris le parti de son poulain, tout en répondant à Perkins avec le même mordant que ce dernier :

Publicité




Je pense que Perk est payé pour donner son opinion, et c’est ce qu’il fait. J’espère que ces gars (les Celtics, ndlr) ne sont pas affectés par ce que disent des personnes payées par les médias pour donner leur avis.

Ça, c’est envoyé. Désormais, c’est à Tatum de justifier la confiance de son GM. Avec une vingtaine de matchs restants en saison régulière, l’ailier a encore le temps d’élever son niveau de leadership. S’il y parvient, Boston se retrouvera alors en bien meilleure position pour faire un run en postseason. Sinon, cet exercice 2020-21 sera une nouvelle déception pour la bande à Brad Stevens.

Publicité

Pas épargné par Kendrick Perkins, Jayson Tatum peut au moins compter sur le soutien de son patron. Danny Ainge s’est montré très clair, il ne laissera personne déconcentrer ses joueurs off the court. Suffisant pour rebooster le moral de JT, et de tous les Celtics avec lui ?

En direct : toute l'actu NBA