NBA – Kevin Durant fracasse une idée reçue sur les Nets avec l’argument parfait

Kyrie Irving, LaMarcus Aldridge, Blake Griffin, Kevin Durant et James Harden sous les couleurs des Brooklyn Nets
Bleacher Report (DR)

Bardés de stars comme jamais une équipe ne l’a été dans l’histoire, les Nets concentrent forcément tous les regards cette saison… et toutes les interrogations. Mais Kevin Durant en a dissipé une des principales, avec un argument que beaucoup avaient oublié.

Publicité

Première équipe de l’histoire à avoir 6 joueurs passés par la case All-Star dans leur carrière (!), les Nets ont repoussé la notion de superteam au-delà des limites établies jusqu’alors. Ce faisant, l’escouade new-yorkaise s’est attirée tous les regards des observateurs, et d’innombrables questions sur la capacité de tout ce beau monde à cohabiter.

Pour ne rien arranger, avec les blessures des uns et des autres, le trio magique de James Harden, Kevin Durant et Kyrie Irving va se pointer en playoffs en n’ayant joué qu’un nombre réduit de matchs ensemble. L’interrogation coule de source : tout le monde saura-t-il connaitre son rôle et jouer juste une fois la post-season venue ?

Publicité

Au micro d’ESPN, KD a bien fait comprendre qu’il n’avait aucune inquiétude à ce sujet, et pour cause : il s’appuie sur le passé commun dans les rangs de Team USA.

Je pense que notre expérience avec Team USA a beaucoup aidé et va beaucoup aider. Quand tu es dans un tel environnement (l’équipe nationale, ndlr), tu es obligé non pas de « rétrécir », mais de quand même vraiment faire attention à ton ego et à quand l’utiliser.



Oui, il faut parfois peut-être que tu te mettes un peu en retrait pour le bien de l’équipe. Et je crois qu’on est tous conscients de ça.

Team USA, la fameuse. C’est en effet durant la campagne des JO 2016 que Durant, Irving et DeAndre Jordan se sont énormément rapprochés, faisant germer l’embryon du projet de jouer ensemble – un projet concrétisé 4 ans plus tard à Brooklyn.

Publicité




Les trois hommes sont donc bien conscients de la nécessité de parfois sacrifier pour le bien de l’équipe, et Jordan en est un des exemples les plus frappants, lui qui a récemment été sorti de la rotation et relégué au rang de cheerleader.

LaMarcus Aldridge et Blake Griffin sont eux aussi passés par la case Team USA, et sont surtout à un stade de leur carrière où l’ego et les stats ne sont plus la première des priorités. Harden, enfin, est irréprochable depuis son arrivée à Brooklyn et a fait taire bien des critiques à cet égard. Pour l’instant, donc, aucune raison de douter des propos de Kevin Durant !

Publicité

Y aura-t-il des conflits en playoffs quant à celui qui domine le ballon et prend les gros shoots du côté de Brooklyn ? Nul ne peut le dire. Mais Kevin Durant a confiance, fort de l’expérience de Team USA qui a forgé tous les All-Stars du roster.

Brooklyn Nets Déclarations Kevin Durant NBA 24/24

Feed NBA 24/24