Publicité

NBA – Les Lakers ont-ils demandé à LeBron de rester au frigo ?

lebron james banc los angeles lakers
DR

Malgré un étonnant succès face aux Nets, les Lakers ont retrouvé le chemin de la défaite ce lundi, contre New York. Les débats se sont donc vite ré-axés sur le retour de LeBron James, et un analyste a développé une théorie selon laquelle le King serait préservé plus que de raison.

Publicité

Comme cela était annoncé, il a lui aussi effectué le court déplacement entre le Barclays Center et le Madison Square Garden. Bien que touché à la cheville, LeBron James reste malgré tout aux côté du groupe des Lakers, actuellement en plein road-trip à l’Est. Et il n’a pas connu la même joie depuis le banc que durant l’affrontement face à Brooklyn, samedi.

Opposés aux Knicks après leur belle victoire deux jours auparavant, ses coéquipiers ont en effet plié durant le 3ème quart-temps, sans jamais parvenir à rattraper leur retard (96-111). Ils ont ainsi concédé leur 7ème revers en 12 rencontres sans le King, remettant par la même occasion les discussions sur son retour au cœur de l’actualité.

Publicité

Toujours 5èmes à l’Ouest (33-21), les Angelinos profitent des méformes de leurs concurrents directs pour se maintenir à une position acceptable. Leur leader, lui, devra encore patienter pour les aider sur les parquets. Un constat qui interpelle Skip Bayless, toujours incrédule devant ce diagnostic suite à la sortie sur blessure de LBJ, il y a désormais plus de 3 semaines.

Publicité

Sachant qu’ils ont étudié sa cheville aux rayons X et à l’aide d’une IRM, et qu’ils n’ont trouvé ni dégâts à l’os, au tendon ou au ligament… Je ne comprends pas cette durée d’absence de 6 semaines. En plus, juste après sa blessure, il avait l’air OK ! Il a mis un 3 points, et il a rejoint les vestiaires normalement, ce qu’on ne voit jamais pour un joueur absent 6 semaines !



Les derniers rapports laissent en effet entendre que LeBron ne devrait pas retrouver la compétition avant la fin du mois d’avril, ce qui rendrait son absence longue de plus ou moins 6 semaines. Les résultats de la franchise de LA en son absence, relativement acceptables, peuvent justifier une telle précaution de la part du staff médical.

Publicité




Celui-ci a tout intérêt à ne prendre aucun risque avec le quadruple MVP, de manière à pouvoir compter sans discontinuité sur lui en fin de saison. Mais pour Bayless, cette précaution serait même poussée à son paroxysme. L’analyste affirme ainsi que Bron serait freiné par ses supérieurs dans sa course pour fouler de nouveau les terrains.

Je pense que quelqu’un du management des Lakers est allé voir LeBron – je ne sais pas si c’est (Rob) Pelinka, Jeanie (Buss) ou quelqu’un d’autre – et lui a dit : « Hey, profitons-en ! On a une excuse valable pour te mettre au repos, prenons le maximum de temps. Si le délai d’absence est entre 4 et 6 semaines, prenons-en 6 ! » Comme ça, une fois qu’il sera revenu, il sera complètement en forme pour attaquer les playoffs.

Publicité

Là encore, ce choix, s’il a bien été pris par le front office, se révèlerait complètement justifié. À 36 ans, pour sa 18ème saison, et après une intersaison compressée à son maximum, le Chosen One ne peut pas se permettre de revenir trop vite, sous peine de subir une rechute quelques jours plus tard. Ses chances d’accroitre son palmarès pourraient alors s’amenuiser.

Pour Skip Bayless, une chose est sûre : LeBron James pourrait aisément quitter l’infirmerie plus rapidement que ce que laissent entendre les rapports à son sujet. La prudence qui entoure son retour aux Lakers peut cependant facilement se comprendre.

Blessures, infirmerie LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24