NBA – Un coach refuse une augmentation de 280% pour rester avec ses pépites !

échange entre kemba walker et brad stevens
Kathryn Riley

Entraîneur de longue date à Boston, Brad Stevens s’était auparavant forgé une solide réputation au niveau universitaire. Une fac aurait d’ailleurs récemment tenté de s’offrir ses services, en lui proposant un énorme salaire. Un pont d’or que le tacticien de Bean Town aurait toutefois refusé !

Publicité

Si les Celtics ont eu un gros retard au démarrage, l’escouade de Brad Stevens s’est remise en selle, en étant actuellement quatrième à l’Est (31-26). En leaders de la mythique franchise, on retrouve Jaylen Brown (24.6 points et 5.8 rebonds en moyenne) et Jayson Tatum (26 points et 7 rebonds par match), deux jeunes prometteurs qui représentent à merveille le style de travail de leur coach. En effet, peu d’entraîneurs savent développer des prospects à une telle vitesse. Stevens, lui, l’a clairement fait.

Sa capacité à mener de jeunes joueurs rappelle notamment son temps passé en NCAA, à Butler, avec qui il avait atteint le Final Four en 2011. D’après le très renseigné Adrian Wojnarowski, les rangs universitaires auraient d’ailleurs repris contact avec Stevens. Sur les plateaux d’ESPN, le journaliste américain a ainsi révélé que la fac d’Indiana, qui s’est séparée de son coach Tom Crean, aurait offert un énorme contrat à l’entraîneur de Boston. Une proposition à laquelle… il n’aurait pas donné suite !

Publicité



Il y a eu une ouverture à l’université d’Indiana. On m’a dit que la fac était prête à lui offrir un contrat de 7 ans et 70 millions de dollars.

Ah oui, quand même. Il n’est pas commun qu’un coach refuse une offre pareille, dans la mesure où cette information est véridique.

Publicité




Pour rappel, il avait signé en 2013 un contrat à 22 millions sur six ans avec Boston. L’engagement avait été prolongé par la suite jusqu’en 2022. L’offre faite par Indiana lui aurait permis d’augmenter son salaire de près de 280% ! Ce qui n’aurait donc pas empêché le tacticien de refuser net la proposition.

Cette décision n’a pour autant rien d’un hasard, finalement. Après huit ans aux Celtics, Stevens n’a toujours pas réussi à emmener ses troupes en Finales NBA, malgré un important réservoir de talents. De plus, alors qu’il est unanimement reconnu comme un très grand entraîneur, il n’a jamais été Coach de l’Année. Deux absences qui font office de grosses tâches sur son CV. Nul doute que l’intéressé souhaite donc y remédier, quitte à faire des sacrifices financiers.

Publicité

Alors qu’on lui aurait supposément offert un pont d’or en NCAA, Brad Stevens a décidé de ne pas donner suite. Il faut dire que l’ancien de la fac de Butler n’a plus rien à prouver au niveau universitaire. Désormais, il s’agit avant tout de remplir son armoire de trophées NBA.

Boston Celtics Brad Stevens Déclarations NBA 24/24

Feed NBA 24/24