NBA – 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas sur Adrian Wojnarowski

0

Source la plus crédible du paysage de balle orange américaine, Adrian Wojnarowski est un personnage aussi mystérieux qu’influent. Insider devenu célèbre, il s’est construit une incroyable carrière et redessine aujourd’hui les moyens de s’informer en NBA. 

Brisant les codes de l’information en une petite vingtaine d’années dans le milieu, Adrian Wojnarowski est presque devenu un média à lui seul. Une source sûre et viable pour une hégémonie furieuse, bien que contestée, qu’il espère conserver le plus longtemps possible. Retour sur 5 anecdotes qui ont rythmé la carrière de l’initiateur des Wojbombs.

#1

Il doit (en partie) sa notoriété à sa femme

En 2011, alors reporter pour Yahoo Sports, Adrian Wojnarowski suit, comme la plupart des fans de basket, la nouvelle édition de la draft. Cependant, le journaliste la suit avec un peu plus de proximité que les autres. En effet, quelques heures avant que les joueurs aient été sélectionnés par les franchises, Woj connaît absolument tous les picks. Indifférent à toute la mise en abîme pailletée de la NBA autour de l’arrivée des nouvelles recrues universitaires, il commence à se demander quoi faire de cette incroyable quantité d’informations. C’est ainsi que sa femme lui conseille de dire tout ce qu’il sait sur Twitter.

Avant même que la cérémonie ne débute, les 90.000 twittos qui le suivent sont déjà au courant des moindres détails. À l’époque, évidemment, Adrian Wojnarowski n’est pas aussi influent et ses informations n’ont pas la même portée. Néanmoins, il met la NBA en difficulté et façonne sa crédibilité bien loin des parquets de la ligue.

#2

Il est accusé d’être un anti-Lebron

En 2010, alors que LeBron James rejoint le Heat, Adrian Wojnarowski s’autorise quelques papiers piquants à l’encore du King. Couplés à certainrs informations antérieures, ces articles contribuent très vite à une image d’anti-LeBron qui va le suivre pendant de très longues années. Ni une, ni deux, d’autres acteurs de la profession se lèvent contre le journaliste dénonçant son manque de professionnalisme vis-à-vis du King. « Pourquoi tout ce qu’Adrian Wojnarowski écrit sur LeBron James doit être ignoré ? » titre même son homologue Larry Brown, l’accusant de ne pas être objectif. Pire : on lui reproche même d’avoir falsifié ses sources à certains passages en les cachant derrière un soi-disant anonymat. Ambiance.

#3

La NBA lui a tendu un piège

Toujours en avance sur tout, cassant le suspens de certains événements, la NBA a vite souhaité comprendre d’où Adrian Wojnarowski sortait ses informations. En 2010, la ligue met en place un faux communiqué aux franchises. Dans celui-ci, elle modifie quelques mots et quelques chiffres pour savoir lesquels ressortiront dans les tweets de l’insider. Finalement, la NBA s’aperçoit que c’est Joe Dumars, ancien propriétaire des Pistons qui est dans le coup. Il obtient une sévère amende de 500.000 dollars. De son côté, Adrian Wojnarowski souhaite maintenir l’anonymat autour de ses sources, mais place toujours ses obligations professionnelles avant toutes choses.

#4

Il a été un partenaire de Steve Kerr

Il s’agit peut-être de deux des hommes les plus influents du basketball moderne. L’un a établi une dynastie folle avec les Warriors, quand l’autre déploie tout son savoir-faire sur le petit oiseau bleu. Pourtant, ils ont travaillé ensemble pendant quelques années pour TNT. Ils étaient tout deux en charge des récaps de match et Adrian dira même que Steve écrivait bien mieux que lui ne shoote.

Ces courtes expériences ont néanmoins permis au journaliste de se constituer un réseau solide et fidèle qu’il corrobore d’année en année. Il déclarait notamment qu’il souhaitait se glisser au milieu des jeunes coachs et jeunes joueurs de la ligue pour s’assurer un avenir de choix dans la profession. Pari réussi.

#5

Il est lui-aussi « Hall of Famer »

Non, le nom d’Adrian Wojnarowski ne figure pas sur le tableau du Hall of Fame de la NBA. Néanmoins, il a bien intégré la classe 2017 du Bristol Sports Hall of Famer. Né dans le Connecticut, à Bristol, c’est dans sa ville natale qu’il effectue ses premières armes avant de s’envoler pour Yahoo Sports!. Finalement, il est revenu chez lui quelques années plus tard, pour la simple et bonne raison que le siège social de ESPN, géant du sport américain, se trouve à Bristol. Cet argument de choix a forcément influencé la décision de Wojnarowski de rejoindre le groupe le 1er juillet 2017.

Envie de lire nos autres numéros des « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :


JaVale McGee


Voir plus de joueurs


Envie d’un petit test ? Découvrez quel est le meilleur joueur NBA né le même jour que vous.

5 anecdotes sur... NBA
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.