NBA – La réponse cash de LaMelo sur la course au ROTY

Premier match très compliqué pour LaMelo Ball NBA
CBS Sports (DR)

Auteur d’une excellente saison aux Hornets, LaMelo Ball fait évidemment partie des favoris au Rookie de l’Année. Il a donc été logiquement interrogé sur le sujet. Sa réponse fut aussi directe qu’épatante.

Publicité

On peut dire que cette année rookie de LaMelo Ball s’est plutôt bien passée. Drafté en 3ème position lors de la dernière draft, le meneur de jeu s’éclate à Charlotte, qui est devenue à la surprise générale une équipe avec un vrai fond de jeu. Alors que l’on prédisait à la franchise de la Caroline du Nord une longue traversée du désert, celle-ci a développé un basket très attrayant, que ce soit de par les dunks monumentaux d’un Miles Bridges ou encore par les passes laser de Ball lui-même.

Surtout, les Frelons gagnent des matchs. Avec un bilan de 31-33 (8èmes à l’Est), les Bleus et Blancs sont pratiquement à l’équilibre, et LaMelo y est pour beaucoup (15.7 points, 5.7 rebonds et 6.1 passes par rencontre). De quoi faire de lui le favori automatique au titre de Débutant de l’Année, surtout avec le peu de concurrence autour du bonhomme. Lui semble toutefois s’en ficher complètement, puisqu’il a d’autres sujets en têtes, comme il l’a révélé à Dave McMenamin d’ESPN :

Publicité

Honnêtement, je me concentre juste sur le fait de gagner des matchs. Sinon, bien sûr que j’ai aussi les playoffs en tête. Mais là, pour l’instant, il s’agit surtout de gagner des matchs.



En d’autres termes, le Hornet ne s’intéresse absolument pas à la course au ROY. Cela atteste de sa mentalité, lui qui pense davantage à ce qui attend son équipe qu’au trophée qu’il obtiendra en fin de saison. Il faut dire que sa situation est assez inattendue : arrivé à l’origine dans une équipe en pleine reconstruction, Ball s’est finalement retrouvé aux commandes d’une équipe qui va disputer le Play-In-Tournament, et qui a de bonnes chances d’y survivre. De quoi changer sa mentalité.

Publicité




Loin de laisser la réussite lui monter à la tête, LaMelo a continué de jouer son jeu, à base de passes chaloupées et de feuilles de stats extrêmement complètes. Son rookie wall aura au bout du compte été sa blessure au poignet, qui lui aura peut-être montré à quel point tout peut aller vite en NBA. De quoi faire le plein d’humilité, et de mettre de côté ses ambitions personnelles. Un comportement de leader, en somme.

Désormais, il s’agit de maintenir cet esprit concentré jusqu’au bout. Avec Boston, Indiana et Washington comme potentiels adversaires pour aller en postseason, les Frelons n’auront pas un programme facile. Engranger des victoires et donc de la confiance d’ici là est donc capital pour les hommes de James Borrego. La présence de vétérans tels que Gordon Hayward ou encore Terry Rozier devrait aider à maintenir la cohésion dans le vestiaire. Ball n’aura plus qu’à la sublimer sur le terrain.

Publicité

Clair favori au trophée de Rookie de l’Année, LaMelo Ball ne s’en préoccupe pour autant absolument pas. Au contraire, le meneur a son regard braqué sur les épreuves à suivre, et c’est très encourageant pour un garçon de son âge. Charlotte peut s’en frotter les mains !

Charlotte Hornets Déclarations LaMelo Ball NBA 24/24

Feed NBA 24/24