Publicité

NBA – La femme de Bradley Beal carbonise Bazemore à son tour !

Kamiah Beal, femme de Bradley Beal en NBA, taille les Wizards
(DR)

Au milieu des exploits de Steph Curry et Russell Westbrook, l’actualité des Warriors et des Wizards se voit aussi occupée par le clash Kent Bazemore / Bradley Beal. Après la réponse du multiple All-Star, c’est sa femme qui a pris la parole pour dézinguer le joueur de Golden State !

Publicité

Celui-là, personne ne l’avait vu venir. Habituée aux échanges musclés entre grandes gueules de la ligue, la planète NBA ne s’attendait sans doute pas à voir Kent Bazemore s’immiscer dans une telle esclandre. C’est pourtant ce qui s’est produit ces dernières heures. Et le role player des Warriors n’a pas choisi n’importe quel adversaire auquel se mesurer, puisqu’il a opté pour Bradley Beal.

Ciblée par un tacle appuyé de son homologue, la star des Wizards n’a pas attendu bien longtemps pour répliquer. Elle l’a fait à l’aide de plusieurs tweets, tous plus incendiaires les uns que les autres. L’un d’eux, laissant apparaitre un GIF de clown, a d’ailleurs poussé sa femme, Kamiah Adams-Beal, à une réponse du même acabit.

Publicité



Si je le voulais, je ne me gênerais pas pour répondre. Mais bon, peut-être qu’après une longue soirée à 8 points, 1 passe, 1 rebond, 6 pertes de balles et 6 fautes, il aura le temps de repenser lui-même à ce qu’il a dit.

L’adage veut que les hommes mentent, mais pas les chiffres, et c’est exactement sur ce ressort qu’a décidé de rebondir la compagne du Big Panda.

Publicité




Histoire de ridiculiser un peu plus le vétéran de Golden State, celle-ci a donc décidé de rappeler ses statistiques peu flamboyantes de la soirée de lundi. Et si son équipe s’est bel et bien imposée face à Utah (119-116), Bazemore n’a pas vraiment flambé sur la rencontre. Bien au contraire, comme l’illustre le tweet d’Adams-Beal.

La jeune femme, comme elle le laisse entendre au début de son message, ne manque jamais de courage lorsqu’il s’agit de s’attaquer aux membres ou aux instances de la ligue. Elle l’avait par exemple fait avec… les Wizards il y a quelques mois. Sa précision s’avère donc la bienvenue, et permet d’anticiper de futures attaques en direction de Bazemore si l’affaire se poursuit.

Publicité

Bradley Beal n’a certainement pas goûté la petite apostrophe effectuée par Kent Bazemore, mais sa femme ne s’est pas montrée plus tendre. Pas de quartiers dans le couple de Washington.

Feed NBA 24/24