Publicité

NBA – Charles Barkley dévoile qui est responsable de la saison foireuse de Boston

NBA Charles Barkley dégomme Boston
DR

Toujours pas convaincant à l’heure d’aborder les playoffs, Boston continue de s’attirer les foudres de nombreux observateurs NBA. Le dernier en date n’est autre que Charles Barkley, qui n’a pas mâché ses mots. Il en a profité pour nommer le responsable principal du marasme des Celtics.

Publicité

On peut difficilement qualifier la saison de Boston autrement que de décevante. 7èmes à l’Est (35-35), les C’s sont condamnés à disputer le Play-In-Tournament, afin de pouvoir aller en playoffs. Pourtant intrinsèquement meilleurs qu’Atlanta ou New York, tous deux devant au classement, les Verts et Blancs ont toutefois souffert d’un début de saison calamiteux, leur coûtant au moins une place au final.

Résultat, ils ont dû encaisser un flot continu de critiques tout au long de la campagne. La plupart des analystes NBA ne sont pas tendres avec les Celtics, Charles Barkley en tête. Invité sur une émission radio d’ESPN, le Hall of Famer a dézingué la franchise bostonienne dans les règles de l’art, en commençant par le boulot de son GM :

Publicité

Danny Ainge est un bon ami à moi, mais il n’a pas fait du bon travail avec tous les choix de draft qu’il avait. Boston a eu une centaine de choix de draft numéro un et ils n’en ont rien fait. Maintenant, ils ne sont plus pertinents, car personne ne pense que Boston est sur le point de devenir un concurrent. Il n’a pas fait du bon travail parce qu’il a fait une erreur avec Kyrie Irving, je pense qu’il a fait une erreur avec Kemba Walker, et, hum, cette équipe n’est pas très bonne du tout.



C’est ce qu’on appelle se prendre une belle gifle de la part du Chuckster. Pour ce dernier, Ainge n’est pas pour autant le principal fautif dans cette histoire. Au contraire, il s’agirait plutôt de Brad Stevens, l’entraîneur en chef. Barkley estime qu’il n’a pas tiré le maximum de son effectif, et qu’il doit donc en porter la responsabilité :

Publicité




Brad Stevens doit aussi être blâmé pour cela, car lorsqu’ils gagnaient, nous lui donnions des tapes dans le dos, maintenant nous devons lui botter le cul. Ce n’est pas personnel, c’est juste la façon dont ce business fonctionne maintenant.

Il est vrai que l’ancien coach de la fac de Butler semble tâtonner depuis quelques saisons, alors que l’effectif s’est sensiblement amélioré depuis ses débuts en 2013. Il se retrouve donc sous pas mal de pression. Les playoffs à venir seront en tout cas déterminants, car un nouvel échec cuisant pourrait bien lancer la question d’une fin de cycle de Stevens à Bean Town.

Publicité

Toujours aussi direct dans ses sorties médiatiques, Charles Barkley a sacrément dégommé les Celtics. Ceux-ci n’ont de toute façon pas le droit à l’erreur, et doivent tenter d’aller au moins en finales de conférence pour ne pas considérer cette saison comme un échec complet.

Boston Celtics Brad Stevens Charles Barkley Déclarations NBA 24/24

Feed NBA 24/24