Publicité

NBA – Le trade avorté qui hante les Clippers dans leur série face aux Mavs

Les stars des Los Angeles Clippers, Kawhi Leonard (gauche) et Paul George (droite), sur le banc de leur équipe lors d’un match de pré-saison NBA face aux Los Angeles Lakers
Andrew D. Bernstein

Plus que bousculés par Dallas dans leur série de premier tour des playoffs, les Clippers voient particulièrement un secteur de leur rotation exposé. À ce titre, une piste de transfert qu’ils ont abandonnée il y a quelques semaines aurait potentiellement pu régler leurs soucis.

Publicité

Malgré des résultats très satisfaisants sur la première partie de saison, une ambiance saine retrouvée dans le vestiaire, et un jeu collectif rôdé, les Clippers restaient insatisfaits. Leurs dirigeants regrettaient en effet l’absence d’un meneur sur lequel s’appuyer une fois les playoffs venus, et à qui confier le ballon pour organiser l’attaque dans les moments chauds.

Sur le papier, c’est le profil qu’ils ont réussi à obtenir en rapatriant Rajon Rondo à Los Angeles. Or, son incorporation dans le système de Tyronn Lue ne s’avère pas vraiment réussie sur l’entame des playoffs. Entre incapacité à mener son équipe vers la victoire, et tensions préoccupantes avec un coéquipier, l’ancien Laker ne justifie pas le trade dont il a fait l’objet.

Publicité

Dans le même temps, ses « concurrents », que sont Patrick Beverley et Reggie Jackson, sont loin d’afficher un meilleur visage. Dominés de la tête et des épaules par Luka Doncic, ils subissent même les humiliations de la jeune star des Mavericks. Autant de constats qui pourraient presque faire regretter au front office de LA la non-venue… de Kyle Lowry.



Incontournable des rumeurs de transfert en marge de la trade deadline, le leader des Raptors a finalement poursuivi sa route dans sa franchise. Or, les Clips ont longtemps fait partie des candidats à son arrivée. Ils peuvent aujourd’hui se mordre les doigts de ne pas avoir enclenché les grandes manœuvres pour le recruter, et ce, pour plusieurs raisons.

Publicité




Sur les deux premiers matchs contre les Mavs, les Angelenos ont avant tout déploré des lacunes en défense, parfaitement exploitées par Doncic. Malgré son mètre 83, Lowry présente la force physique et l’intelligence défensive pour résister soir après soir au prodige slovène. Par exemple, face à lui, ce dernier n’est parvenu à inscrire que 15 points en janvier dernier, à 4/11 au tir et 0/3 à 3 points.

Dans le même temps, Lowry signe l’une de ses meilleures saisons offensives. Ses moyennes de 17.2 points, 7.3 passes et 5.4 rebonds, ainsi que son adresse de 39.6% derrière l’arc, ne seraient pas de trop pour épauler Kawhi Leonard et Paul George. Le meneur de 35 ans tourne même à 20.7 points, 9.3 passes et 6.0 rebonds lorsqu’il affronte Luka Magic en carrière.

Publicité

Robuste défensivement, en pleine confiance de l’autre côté du terrain, Kyle Lowry présente qui plus est une expérience rare en playoffs. Son profil serait donc apparu comme idéal pour aider les Clippers à surmonter l’obstacle Mavericks.

Feed NBA 24/24