Publicité

NBA – Le chiffre ultra-humiliant pour Kristaps Porzingis

NBA KP et la stat très humiliante à son sujet
DR

Intérieur au physique délirant, Kristaps Porzingis a pourtant du mal à exploiter tout son potentiel. Un fait particulièrement frustrant pour le Letton, pas à son avantage contre les Clippers. Il se retrouve d’ailleurs responsable d’une stat tout bonnement catastrophique…

Publicité

Malgré la défaite au Game 3 (118-108), Dallas garde toujours la main sur la série de playoffs contre Los Angeles. La franchise peut notamment remercier Luka Doncic, monstrueux depuis le début de la postseason (38 points, 8.7 rebonds et 9 passes de moyenne), ainsi qu’un Tim Hardaway Jr en fusion au scoring (20.3 points à 63% de réussite de loin).

En revanche, l’affaire se corse quand on se penche sur le cas de Kristaps Porzingis. L’ancien des Knicks est fantomatique en cette postseason, avec notamment des chiffres offensifs dramatiques (14.3 points à 43% au tir). Mais le pire reste encore son activité près du cercle. StatMuse a ainsi sorti une comparaison particulièrement peu flatteuse à son sujet :

Publicité

Facundo Campazzo (1m78) cumule un rebond de plus en moyenne par match que Kristaps Porzingis (2m21) durant ces playoffs.



Là, KP n’a vraiment pas de quoi faire le fier. Le meneur des Nuggets, qui mesure pourtant 43 (!) centimètres de moins que lui, émarge ainsi à 4.7 rebonds par rencontre, là où l’intérieur des Mavs n’en cumule que 3.7. Une statistique tout simplement intolérable pour un joueur de cette taille. Histoire d’enfoncer le clou, Campazzo a d’ailleurs la même moyenne aux contres (1.0) que Porzingis…

Publicité

C’est là un résumé de la carrière du Zinger, si l’on fait abstraction de son lourd passif de blessures. En cinq saisons disputées, il n’affiche qu’une moyenne de 7.8 rebonds par match. Il a même fallu attendre son arrivée à Dallas pour que ses chiffres augmentent à plus de 8 prises chaque soir. Une conséquence directe de son jeu, beaucoup plus porté sur le tir extérieur que la moyenne.

Résultat, il n’est pas d’une très grande aide dans la raquette, qui est pourtant le gros point faible des Texans. Avec un génie comme Doncic à la baguette, on pourrait pourtant penser que Porzingod obtiendrait des boulevards dans la peinture, mais il préfère rester derrière la ligne à trois points. Quant à la défense… voir un joueur aussi grand être aussi peu protecteur du cercle a quelque chose d’embarrassant.

Publicité

Catastrophique au rebond sur la série contre les Clippers, Kristaps Porzingis ferait mieux de se reprendre rapidement en main. Les Mavs n’ont plus qu’une victoire d’avance, et il va falloir que tout le monde mette la main à la pâte pour passer ce premier tour de postseason.

En direct : toute l'actu NBA