Publicité

NBA – L’un des pires criminels de l’histoire de la ligue libéré récemment

Tom Payne, de la NBA à la prison
DR

Comme dans tous les sports, le basket n’a pas été épargné par quelques destins terrifiants. Parmi les joueurs ayant basculé dans l’horreur alors qu’ils avaient tout pour être heureux, Tom Payne fait figure de tête de gondole. Retour sur le parcours de ce criminel, libéré récemment…

Publicité

Quand on évoque les pires criminels de l’histoire de la NBA, deux noms viennent immédiatement en tête. Le premier ? Celui de « Fast » Eddie Johnson, dont l’odieux CV l’a mené à une mort en prison. Le second, c’est Tom Payne, au parcours aussi improbable que tragique.

Né en 1950, Payne a d’abord fait parler de lui d’une fort belle manière sur les parquets. Très grand (il culmine à 2m18), il s’est baladé dans le circuit high school, certains observateurs allant jusqu’à parler de « nouveau Kareem Abdul-Jabbar ». Le pivot a ensuite intégré l’université de Kentucky, devenant le premier joueur noir de l’histoire de la prestigieuse fac.

Publicité

Après un cursus solide, Payne a été drafté en 1971 par les Hawks. Il y a disputé une saison, au cours de laquelle sa mère, qui était une grande influence pour lui, est décédée. Ensuite, la descente aux enfers a débuté. Dès l’année 1972, le big man a été arrêté pour plusieurs viols et emprisonné jusqu’en 1983, date de sa libération conditionnelle.

Payne a profité de cette nouvelle liberté pour se lancer dans la boxe professionnelle. Ses débuts globalement intéressants (4 combats, 2 victoires et 2 défaites) ont cependant été rapidement compromis par de nouveaux viols, cette fois-ci en Californie.



Désormais considéré comme un violeur en série, l’ancien des Hawks a écopé d’une très lourde peine. Il a ainsi passé plus de 3 nouvelles décennies derrière les barreaux, et a été libéré en conditionnelle en 2019. Au moment de sa remise en liberté, après avoir passé 44 de ses 47 dernières années en prison, il a déclaré :

Publicité




Je regrette mon comportement passé. J’ai changé pour le meilleur désormais.

Depuis, Tom Payne n’a pas refait parler de lui, et c’est probablement mieux ainsi. Une triste histoire de plus à ajouter au (trop) long chapitre des joueurs NBA qui sont passés par la case prison, et dont vous pouvez retrouver une liste non-exhaustive ici.

Publicité

De « futur Kareem Abdul-Jabbar » à paria parmi les plus honteux du monde du basket, la chute a été rude pour Tom Payne. Un rappel que le destin n’est jamais tracé d’avance, et que la vie dépend de ce qu’on en fait…

Atlanta Hawks NBA 24/24 NCAA

Feed NBA 24/24