Publicité

NBA – « J’espère qu’il sera champion » : sitôt éliminé, un joueur donne sa préférence cash

Les superstars NBA, Chris Paul et Giannis Antetokounmpo, tout sourire à l'occasion du All-Star Game 2021
Jesse D. Garrabrant

Une fois éjectés des playoffs, les joueurs peuvent mettre de côté leur esprit corporate, et soutenir une équipe différente de la leur. C’est ce que compte bien faire un membre des Nuggets, charmé par les prestations exceptionnelles d’un de ses pairs.

Publicité

Seulement 4 matchs les séparaient au classement à l’issue de la saison régulière. Pourtant, c’est bien un plus gros retard que semblaient accuser les Nuggets face aux Suns en playoffs. Qualifiés pour les demi-finales de conférence après une belle bataille contre Portland, les soldats de Mike Malone n’ont fait que figuration dans cette série.

Balayés sur les deux premières rencontres à l’extérieur (-17, puis -25), ils n’ont pas su retrouver sur leurs terres, le supplément d’âme nécessaire pour offrir une véritable adversité à Phoenix. Résultat, le duel a coupé court ce dimanche, avec une quatrième et ultime victoire convaincante obtenue par Devin Booker et ses coéquipiers sur le parquet de la Ball Arena.

Publicité

Face à ce sweep humiliant, les joueurs de Denver auraient pu afficher de la frustration. C’est par exemple la réaction qu’a adoptée Nikola Jokic, exclu avant même la fin de la rencontre pour un mauvais geste. Malgré sa jeunesse, Michael Porter Jr. s’est quant à lui montré beaucoup plus beau joueur en conférence de presse, souhaitant le meilleur… à Chris Paul.



Publicité




À seulement 22 ans, MPJ a grandi devant les exploits du Point God dans la ligue. L’affronter devait donc s’apparenter à un véritable rêve pour lui. Or, celui-ci a rapidement tourné au cauchemar, tant CP3 s’est montré intransigeant. Il termine ainsi la série avec des moyennes de 25.5 points, 5.0 rebonds, 10.3 passes, 62.7% au tir et… 75.0% à 3 points.

Porter Jr. n’aura quant à lui pas démérité avec 15.3 points et 5.5 rebonds par match, à 37.5% derrière l’arc. Ses prestations défensives restent cependant très insuffisantes, et devront être améliorées durant l’intersaison s’il souhaite aider encore davantage sa franchise à l’avenir. Des joueurs comme Paul paieront toujours cash de telles lacunes à ce stade de la compétition.

Publicité

Admiratif devant le leadership et la longévité de Chris Paul, Michael Porter Jr. en fait son poulain pour la suite des playoffs. L’histoire serait belle pour le Point God, jamais titré sur ses 15 saisons dans la ligue.

Feed NBA 24/24