Publicité

NBA – Cousins craque et insulte Chris Paul en fin de match !

L'intérieur des Los Angeles Clippers, DeMarcus Cousins, a littéralement incendié le meneur des Phoenix Suns, Chris Paul, à l'issue du match 6 entre les deux équipes lors des playoffs 2021
DR

Conclu de façon houleuse, l’ultime match de la série entre Clippers et Suns aura été marqué par les coups de sang des joueurs de LA. DeMarcus Cousins s’est bien évidemment joint à la partie, avec un message NSFW en direction de Chris Paul !

Publicité

La frustration a décidément eu la part belle dans les rangs de Los Angeles, ce mercredi. Éliminés par les Suns lors du Game 6 de la série (103-130), les Clippers ont eu du mal à la garder pour eux à l’approche du buzzer final. Outre Pat Beverley, auteur d’un geste aussi sanguin que dangereux envers Chris Paul, DeMarcus Cousins s’est également attaqué au meneur star de Phoenix, cette fois-ci de manière vocale depuis le banc.

« Et tu te demandes pourquoi personne peut saquer ta sale gueule ! »

DeMarcus Cousins a démonté Chris Paul sur la fin du Game 6 ?

Publicité

Avec cette seule séquence, difficile de comprendre pourquoi Boogie lâche de tels propos injurieux en direction de son adversaire. Cependant, il n’était pas difficile de deviner qu’ils n’ont pas été prononcés sans un minimum de contexte. ESPN a justement mis la main sur une précédente provocation de CP3 pour le pivot.



Il semblerait que Chris Paul ait dit à DeMarcus Cousins de quitter le terrain pendant que la faute était revue.

Publicité




Le Point God tentait clairement de faire craquer son homologue, et est parvenu à ses fins. Son flop sur l’action en question avait déjà dû provoquer la colère intérieure de DMC. Les deux hommes n’en étaient en effet pas à leur coup d’essai dans l’exercice, puisque Paul avait déjà piégé le pivot de la sorte lorsqu’il évoluait encore… aux Clippers.

Publicité

Tout cela étant dit, l’affirmation ne fait désormais plus aucun doute : Chris Paul et DeMarcus Cousins ne passeront pas leurs vacances ensemble cet été. Ni les suivants, d’ailleurs.

Feed NBA 24/24