Publicité

NBA – Comment Giannis pourrait aider les Wizards dans le feuilleton Bradley Beal

La superstar NBA des Milwaukee Bucks, Giannis Antetokounmpo, pourrait jouer un grand rôle dans l'épineux dossier concernant l'avenir de l'arrière star des Washington Wizards, Bradley Beal
David Sherman / Stephen Gosling

Tenue ce jeudi, la Draft NBA devrait en parallèle voir le dossier Bradley Beal prendre un nouveau tournant, positif ou négatif pour Washington. En cas de dénouement favorable, la franchise pourrait avoir à remercier… Giannis Antetokounmpo, pour son rôle dans la pris de décision de l’arrière star.

Publicité

Avec leur 15ème choix, ils devront nécessairement rester attentifs à l’évolution de la Draft et aux prospects sélectionnés avant leur tour, ce jeudi. Néanmoins, certains dirigeants des Wizards devraient avoir l’esprit ailleurs à cette occasion. Une partie du front office devra en effet se concentrer sur la situation de Bradley Beal, fragilisée ces derniers jours selon les dernières rumeurs.

D’après les journalistes s’étant penchés sur le dossier, le triple All-Star de D.C. devrait faire un choix sur son avenir avant la grande cérémonie. Il pourrait ainsi opter pour un départ, possiblement à cause d’une récente décision prise par ses supérieurs. Le scénario inverse reste également plausible, et apparait même comme le plus probable pour Marc J. Spears d’ESPN. Pour se justifier, ce dernier évoque entre autres l’importance… du titre obtenu par les Bucks.

Publicité



Bradley Beal m’a dit qu’il adorait Washington, qu’il voulait passer l’ensemble de sa carrière à Washington et qu’il souhaite voir son maillot retiré là-bas. Il veut être un genre de personnalité comme Wes Unseld pour la franchise. Le fait que Giannis soit resté à Milwaukee pourrait encourager Beal à rester à Washington.

Si les premiers propos rapportés par l’insider ne doivent pas forcément être bien récents, sa dernière phrase vaut le coup d’œil.

Publicité




En effet, Beal pourrait s’inspirer du parcours suivi par Giannis Antetokounmpo ces dernières années, et le plagier en poursuivant sa route dans son équipe de toujours. Le Greek Freak a ainsi démontré que la loyauté pouvait encore être récompensée, même dans l’ère actuelle où les superteams prospèrent dans la ligue. Cependant, sa situation ne se rapproche pas véritablement de celle de Giannis.

Le Grec n’a eu à prendre une telle décision sur son futur qu’à 25 ans, et par conséquent, avec de longues et belles années encore devant lui. Du haut de ses 28 printemps, Beal ne peut de son côté plus vraiment se permettre d’attendre que ses supérieurs construisent un effectif digne du titre sur plusieurs saisons. Il pourrait donc ne pas nécessairement suivre la trajectoire du leader des Bucks.

Publicité

Bradley Beal imitera-t-il Giannis Antetokounmpo en restant fidèle à sa franchise des Wizards, comme l’avance Marc J. Spears ? Réponse dans les prochaines heures.

Feed NBA 24/24