Publicité

NBA – L’improbable punition infligée à Giannis et aux Bucks

Naufrage historique pour Giannis au lancer-franc cette nuit NBA
Yahoo Sports (DR)

Champions NBA, les Bucks ont également réussi à achever un parcours de longue haleine. La dernière décennie fut en effet tout sauf facile pour les joueurs de Milwaukee, qui ont dû faire face à beaucoup de moments durs. Giannis & co. ont notamment subi une punition assez ahurissante, en plein entraînement.

Publicité

Plus de quarante ans après, les Bucks sont à nouveau sur le toit de la NBA. Emmenés par un Giannis Antetokounmpo stratosphérique, les Bucks ont réussi à battre Phoenix en Finales NBA, leur double MVP de franchise player étant élu au passage meilleur joueur de la série. Depuis, les hommes du Wisconsin ont pu allègrement fêter ce succès avec leurs fans, après tant d’attente.

Un beau résultat, qui montre également à quel point les Daims ont parcouru du chemin depuis près d’une décennie. Après tout, Milwaukee avait signé un bilan de 15-67 en 2013-14, lors de la saison rookie du Greek Freak ! À l’époque, Larry Drew était encore l’entraîneur en chef, et les meilleur scoreurs de l’équipe étaient les illustres Brandon Knight et Ramon Sessions. Une autre époque…

Publicité

La saison d’après fut toutefois celle du changement. Exit coach Drew, ce fut Jason Kidd qui reprit alors les rênes. Champion NBA en tant que joueur à peine quelques années auparavant, le meneur de légende avait encore un rapport très proche avec les acteurs sur les parquets. Surtout, il s’est distingué par une volonté d’absolue de créer de la cohésion dans l’effectif. En témoigne cette anecdote saugrenue de la saison 2016-17, révélée par l’auteur Mirin Fader sans son ouvrage sur Giannis :



À un moment donné, le pivot Thon Maker n’avait pas d’iPhone, ce qui a perturbé le groupe de discussion de l’équipe. Kidd s’en est offusqué et a fait courir l’équipe parce qu’il estimait que le fait que Maker n’ait pas d’iPhone était un exemple du manque d’unité de l’équipe.

Publicité




Sacré Jason, en voilà une mentalité bien particulière ! Cela étant dit, on ne peut nier l’influence qu’a eu l’ancien des Nets et des Mavs sur son groupe. Celui-ci a remporté 26 matchs de plus dès sa première saison là-bas, et a atteint par deux fois la postseason. Surtout, le tacticien fut un acteur majeur du développement de l’intérieur grec, le faisant notamment jouer au poste de meneur.

La suite, on la connaît tous. Antetokounmpo fut élu MIP en 2017 (Kidd avait été viré entre-temps), et a fini par s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs de la planète. Dans son sillage, Milwaukee est devenue une place forte à l’Est, et cela ne devrait pas changer dans les années à venir, maintenant qu’elle a remporté le titre…

Publicité

Décidément, les anecdotes autour de la vie de groupe en NBA ne cesseront jamais d’êtres fascinantes. On espère surtout que tout le monde à Dallas est équipé d’un iPhone, Kidd étant désormais le nouveau coach des texans !

Feed NBA 24/24