Publicité

NBA – Le Laker miraculé de ne pas avoir pris la porte cet été

Les joueurs des Los Angeles Lakers, Marc Gasol, LeBron James, Kentavious Caldwell-Pope et Kyle Kuzma, lors d'un temps mort, écoutant les consignes de leur entraineur Frank Vogel
Meg Oliphant

En marge des nombreuses arrivées enregistrées aux Lakers ces jours-ci, la franchise a évidemment dû se séparer de plusieurs membres du roster de l’an dernier. Un autre aurait d’ailleurs pu subir le même traitement, et voyait même déjà son nom inclus dans de sérieuses discussions de trade !

Publicité

La liste s’est agrandie à une vitesse tellement folle, qu’il est difficile de la retranscrire simplement de tête. Lancés dans les grandes manœuvres depuis quelques jours, les Lakers ont attiré pas moins de 8 recrues dans leurs filets dernièrement. Outre le blockbuster trade de l’été ayant rapatrié Russell Westbrook à Los Angeles, plusieurs cibles de la franchise y ont ainsi paraphé un contrat en tant qu’agents libres.

Cependant, pour pouvoir rejoindre les rangs angelinos, ceux-ci ont pu bénéficier des nombreux départs enregistrés un peu plus tôt. Encore frustrés par leur fin de saison 2020-21 décevante, les pensionnaires du Staples Center ont laissé filer pas moins de 11 joueurs passés dans l’effectif ces derniers mois. Deux autres noms pourraient d’ailleurs venir garnir ce compte, à savoir Wesley Matthews et Jared Dudley, et leur avenir toujours incertain.

Publicité

Au milieu de tout ce remue-ménage, quelques pertes pourraient toutefois s’avérer couteuses à terme. Kentavious Caldwell-Pope représentait par exemple un élément clé de la rotation de Frank Vogel ces dernières années, tout comme Alex Caruso. Parti aux Bulls, le Bald Eagle aurait en réalité pu signer à l’Ouest, et emporter dans ses valises… un autre coéquipier. C’est en tout cas ce qu’affirme Ramona Shelburne d’ESPN dans le Lowe Post Podcast.



Caruso avait plusieurs propositions sur la table, toutes aux alentours de la mid-level exception. L’une provenait d’une équipe qui n’avait pas besoin d’effectuer un sign-and-trade. Il s’agissait des Bulls, et c’était quoi qu’il en soit celle qu’il préférait. Mais j’ai entendu dire que les Timberwolves étaient aussi intéressés. Ça aurait été via un sign-and-trade, et ils auraient récupéré du même coup Marc Gasol.

Publicité




Fraichement éliminé des Jeux olympiques avec l’Espagne, Gasol a immédiatement signifié qu’il comptait bien honorer sa deuxième et ultime année de contrat à LA. Or, ses dirigeants auraient visiblement très bien pu se séparer de lui sans lui demander son avis, et l’envoyer à Minnesota. Outre l’impact sportif discutable qu’aurait emprunté cette décision, elle aurait pu se révéler bénéfique sur le plan économique selon la journaliste.

Ça aurait pu permettre aux Lakers de libérer un peu de masse salariale, et pas seulement de récupérer une trade exception. Donc on verra s’ils finissent par avoir besoin de ce genre de leviers, s’ils finissent par avoir besoin de plus de flexibilité financière pour construire leur effectif. Mais je pense que c’est vraiment ce qui va permettre de déterminer si le trade de Westbrook est un succès.

Publicité

Passé tout proche d’un trade chez les Wolves, Marc Gasol va donc finalement pouvoir savourer sa place sous le soleil de Los Angeles cette saison, tout comme son statut de rare rescapé de l’effectif de la saison dernière.

Feed NBA 24/24