Publicité

NBA – Une recrue star affiche Lakers et Heat : « Ce sont eux qui font du tampering ! »

Nathaniel S. Butler

Comme chaque année, les communications entre joueurs et franchises font l’objet d’une attention toute particulière de la NBA avant l’ouverture de la free agency. Et pour une top-recrue signée il y a quelques jours, les Lakers, le Heat et les Raptors seraient coupables d’une violation de la sorte !

Publicité

Date ultra-attendue tout au long de la saison par les 30 équipes de NBA, la free agency n’attend généralement pas très longtemps après son ouverture pour s’agiter dans tous les sens. Des deals sont en général rapidement conclus d’année en année, l’édition 2021 ne faisant pas exception. Or, cette vitesse d’exécution amène à chaque fois la ligue à s’interroger sur la légitimité de ces signatures.

En effet, difficile d’imaginer un agent libre s’entendre avec une franchise autour de contrat d’une dizaine de pages, en seulement quelques minutes. Dès lors, des soupçons de tampering apparaissent, et peuvent possiblement résulter en une annulation pure et simple de certains accords. Lancé sur le sujet pour son propre cas, Spencer Dinwiddie s’est cependant montré rusé, accusant par la même occasion et sans sourciller Lakers, Heat et Raptors !

Publicité



Journaliste : Quelle communication avez-vous eu avec Brad(ley Beal), que ce soit avant que la free agency ne débute, depuis qu’elle a commencé, et comment avez-vous pu vous découvrir tous les deux ?

Spencer Dinwiddie : Avant l’ouverture de la free agency, ce serait du tampering, frérot. Où tu veux en venir ? Écoute, les Lakers, Toronto, le Heat… Ce sont eux qui ont fait du tampering. Il n’y a rien de tout ça ici !

Publicité




Comme le montre la vidéo, le nouvel arrière des Wizards nomme bien ces 3 organisations sur le ton de la plaisanterie, et ne cherche absolument pas à les mettre à mal vis-à-vis d’Adam Silver. Quelques unes d’entre elles n’ont toutefois pas eu besoin de cette phrase pour être visées par une enquête. Le sign-and-trade de Kyle Lowry a ainsi été scruté par les commissaires de la ligue, sans qu’il ne risque d’être rendu caduque selon les dernières infos.

Les Lakers pouvaient quant à eux s’estimer heureux, étant passés entre les mailles du filet. Néanmoins, il ne serait pas étonnant qu’ils aient eu recours à de telles pratiques, au vu du nombre astronomique de recrues obtenues en l’espace de quelques minutes dès le lancement du marché. Les Angelinos pourraient d’ailleurs avoir dragué… Dinwiddie, lui qui figurait sur leur radar ces dernières semaines.

Publicité

Face à une question piège concernant un potentiel acte de tampering en marge de sa signature à Washington, Spencer Dinwiddie a eu le bon réflexe. Sans pour autant se montrer clément avec L.A., Toronto et Miami.

Déclarations Los Angeles Lakers Miami Heat NBA 24/24

Feed NBA 24/24