Publicité

NBA – « On m’a tellement félicité pour le titre cet été, que j’ai l’impression d’être champion ! »

Giannis Antetokounmpo des Bucks
DR

Après des années de quête incessante, les Bucks ont enfin obtenu le titre qu’ils convoitaient tant. Parti de la franchise avant cette consécration, un joueur reçoit malgré tout les félicitations de certains fans, et commence dès lors… à se sentir champion NBA !

Publicité

Considérés comme de sérieux prétendants au titre depuis 3 ans maintenant, les Bucks restaient sur deux échecs cuisants en playoffs. Incapables d’accéder aux Finales, ils ont fini par briser leur plafond de verre cette année, allant par la même occasion décrocher le deuxième trophée Larry O’Brien de l’histoire de la franchise. Outre Giannis Antetokounmpo, ce sacre a également permis de couronner d’autres joueurs jamais champions jusqu’ici.

Khris Middleton, Jrue Holiday, P.J. Tucker, Brook Lopez… Tous ont vécu pour la première fois cette joie ultime, et ne l’échangeraient sans doute pour rien au monde. Robin Lopez, lui, peut regretter d’avoir quitter le Wisconsin un an trop tôt. Arrivé en tant qu’agent libre aux Wizards en 2020, et désormais joueur du Magic, l’intérieur de 33 ans vit néanmoins… par procuration ce titre, comme il l’a révélé dernièrement sur Twitter.

Publicité



Twittos : Brook te maltraite depuis qu’il est champion NBA, ça se sent.

Robin Lopez : On m’a tellement félicité pour le titre cet été. Et comme je ne veux blesser personne, je me contente de dire merci. J’en suis arrivé au point où j’ai l’impression d’être champion, et où je me demande pensivement, « Ça se résume à ça…? »

Publicité

Malgré une chevelure abondante qui lui permet de se distinguer assez largement de son frère Brook, Ro-Lo verrait donc encore certains fans le confondre avec lui. À moins que ces derniers ne croient qu’il figurait encore dans l’effectif de Milwaukee en juillet dernier. Dans tous les cas, il était en réalité bien loin de vivre une telle belle histoire, son équipe de Washington ayant été éliminée dès le premier tour de la postseason par Philadelphie.

Voir son ancienne franchise, et même son frère recevoir pareille récompense doit forcément être dur à vivre pour lui. Cela peut d’ailleurs justifier ce début d’introspection qu’il inclut dans la fin de son tweet. De plus, sa récente signature à Orlando ne devrait pas lui permettre de prétendre à une bague de sitôt. Le fantasque membre de la fratrie va donc devoir continuer de jouer l’imposteur au moins l’espace d’une saison.

Publicité

Bien malgré lui, Robin Lopez se surprend donc à se considérer champion NBA. Pas de chance, puisque ce statut reste pour l’instant réservé à son frère Brook.

En direct : toute l'actu NBA