Publicité

NBA – « Une équipe comme ça, on ne la verra qu’une fois dans notre vie »

Les superstars NBA, LeBron James, Kevin Durant et Joel Embiid voient leurs équipes respectives que sont les Los Angeles Lakers, les Brooklyn Nets et le Philadelphia 76ers, cibler le même shooteur
Adam Pantozzi / Nathaniel S. Butler / Michael Reaves

La NBA se lance dans une saison bardée de superteams comme jamais dans son histoire. De quoi inspirer une phrase tout à fait à propos à un ancien champion, qui a visiblement hâte de voir tout ce beau monde en découdre !

Publicité

Au fil des dernières années, la temporalité a changé en NBA. Avant, les franchises tentaient de construire sur du long terme, et n’hésitaient pas à prendre leur temps pour parvenir à être contender – puis à la rester sur de longues années. Cette approche a été depuis remplacée par le « win now », qui consiste à considérer que la seule chose qui compte est l’instant présent, et à tout mettre en oeuvre pour gagner la saison en cours sans toujours se soucier de l’après.

Dans cette optique, les Nets et les Lakers se livrent une véritable course à l’armement nucléaire, empilant les All-Stars et ex All-Stars pour viser le Graal une fois le printemps venu. A ce petit jeu-là, ce sont les Angelinos qui ont particulièrement retenu l’attention d’un certain Ron Artest, aka Metta World Peace.

Publicité

Lui-même champion avec les Lakers, le sulfureux bonhomme a lâché un tweet dont il a le secret pour résumer la situation actuelle. Et il piaffe d’impatience :



Cette équipe des Lakers est comme un album de Lauryn Hill : ça n’arrive qu’une fois dans une vie. Vivement que la saison démarre, supprimez la pré-saison !

Publicité




Les fans de R&B auront immédiatement la référence, c’est certain. Pour les autres, Lauryn Hill est une chanteuse qui a atteint un succès planétaire avec son album culte « The Miseducation » en 1998. Après cet immense carton, la jeune femme n’a pourtant plus jamais sorti d’autre album de sa vie, préférant se consacrer à une existence loin des projecteurs avec sa famille.

Selon World Peace, la situation des Lakers est comparable : ce roster va probablement beaucoup changer à l’issue de l’année, une telle concentration de gros noms ne se reverra pas de sitôt (voire jamais), et il a donc hâte de s’en délecter, de suivre leur parcours et de les voir à l’oeuvre.

Publicité

Les Lakers comparés à Lauryn Hill, ce n’est pas ce qu’on pensait lire aujourd’hui, et c’est pourtant très adapté. Allez, encore un peu de patience !

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA