Publicité

NBA – Un ancien voltigeur fou de retour dans la ligue ?

Les joueurs des Houston Rockets, James Harden, P.J. Tucker, Trevor Ariza, Gerald Green et Chris Paul, aux côtés de l'intérieur des Golden State Warriors, Draymond Green, lors des finales de conférence Ouest NBA 2018
Ezra Shaw

Les principaux free agents désormais signés, les franchises NBA doivent tenter des paris plus risqués, et envisagent d’offrir une nouvelle chance à d’anciens membres de la ligue. L’un d’eux, réputé pour ses appuis bondissants, pourrait ainsi retrouver une place dans l’une de ses anciennes équipes.

Publicité

Isaiah Thomas, Darren Collison, Monta Ellis… Autant d’anciens bons éléments qui espèrent retrouver une place dans la ligue qui les a révélés aux yeux du grand public. Quelques mois ou années après leurs dernières apparitions sur les parquets NBA, ces vétérans tentent tous de convaincre une franchise de leur présenter un contrat, et de prouver qu’ils peuvent encore se rendre utiles dans une rotation.

Jusqu’ici, les top-teams n’ont pas osé prendre de tels paris, préférant faire confiance à d’autres free agents qui n’ont pas eu à observer une période de pause. En revanche, les équipes en reconstruction pourraient être tentées de faire confiance à des profils de la sorte, pour cadrer leur effectif inexpérimenté. C’est notamment le cas des Rockets, qui envisagent de faire appel à l’un de leurs anciens roles players selon Kelly Iko de The Athletic.

Publicité



En plus de Monta Ellis, Gerald Green a aussi effectué un workout pour les Houston Rockets cette semaine, indiquent des sources à The Athletic.

Encore dans l’effectif à l’entame de la saison 2019-20, Green avait rapidement été coupé, blessé au pied. Une fin de parcours qui ne rendait pas honneur à son passage dans l’équipe.

Publicité




Natif de Houston, l’ailier avait été rapatrié dans sa ville d’origine durant l’été 2017. En sortie de banc, il avait rendu de fiers services à James Harden, Chris Paul et consorts durant les récentes grandes années de la franchise. Sa première campagne sur place, qui l’avait vu tourner à 12.1 points par match, s’était avérée particulièrement réussie, et avait failli se conclure en Finales NBA.

Légèrement moins en vue sur l’exercice suivant, il avait malgré tout disputé 72 rencontres, et affichait encore un temps de jeu moyen de plus de 20 minutes. À 35 ans, il pourrait aujourd’hui encore se révéler très utile pour Stephen Silas, notamment grâce à sa science du shoot. Sans parler de son côté spectaculaire avec ses dunks ultra-aériens, qui pourraient enflammer le Toyota Center.

Publicité

Résolument tourné vers l’avenir, le roster de Houston pourrait donc prochainement accueillir la vieille connaissance Gerald Green. Les fans de Rocket City ne s’en plaindront certainement pas.

Free agents, free agency Houston Rockets NBA 24/24

Feed NBA 24/24