Publicité

NBA – Un futur Hall of Famer cash : « Je voulais être champion, c’est pour ça que je suis parti »

Chris Bosh et Pau Gasol lors d’un match opposant le Miami Heat aux Los Angeles Lakers
Mike Ehrmann

Parfois, être dans un bon environnement ne suffit pas pour gagner en NBA. Dans ces conditions, il faut alors prendre des décisions difficiles… Ce fut notamment le cas pour un futur Hall of Famer, qui s’est montré sans pitié avec sa première franchise, il y a peu.

Publicité

Si tout le monde l’a connu à South Beach avec LeBron James et Dwyane Wade, c’est bien dans le Canada que Chris Bosh s’est d’abord fait un nom. Entre 2003 et 2010, l’intérieur a ainsi disputé plus de 500 matchs pour les Raptors, avec d’excellentes moyennes de 20 points et plus de 9 rebonds par rencontre. Autant dire qu’on parlait là de l’un des tous meilleurs joueurs à son poste, à l’époque.

Et pourtant, CB1 n’a pas hésité une seule seconde à l’été 2010, signant à Miami en même temps que le King. Membre de la prochaine cuvée du Hall of Fame, l’ancien joueur est revenu sur la situation au micro de SiriusXM. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y va pas de main morte :

Publicité



Un message en particulier est resté gravé dans ma tête : « tu veux jouer sur une grande scène ». Cela m’a toujours marqué. Je voulais concourir pour un championnat. Je voulais être comme Jordan. Je voulais être comme Kobe. Je voulais être comme Tim Duncan. Je voulais jouer à ce niveau. C’était la chose la plus importante pour moi. Donc je suis parti à Miami.

Publicité




En d’autres termes, Bosh estimait que Toronto n’avait aucune chance de voir les Finales dans un avenir proche, et a préféré mettre les voiles pour maximiser les siennes. Voilà qui ne va pas plaire à la franchise de l’Ontario… Cela étant dit, avec les Bulls de l’époque Derrick Rose et le duo LBJ-Wade en Floride, aller loin aurait effectivement été très dur.

Finalement, le n°1 n’a d’ailleurs jamais eu à regretter sa décision. Sur ses quatre premières années au Heat, il va jouer quatre Finales et remporter deux titres ! Si sa carrière s’est arrêtée prématurément pour des soucis de santé en 2016, il a tout de même eu l’honneur de voir son maillot être retiré là-bas. Quant à savoir si cela arrivera aux Raptors…

Publicité

Chris Bosh a beau être sans pitié envers son ancienne équipe, force est de constater qu’il a remporté son pari. Et puis, Toronto a dû attendre 2019 pour soulever enfin le titre… Il a donc bien fait de partir quand il le pouvait.

Déclarations Miami Heat NBA 24/24 Toronto Raptors

En direct : toute l'actu NBA