NBA – Pourquoi Natalia Bryant ne veut pas faire de basket comme Kobe

NBA Vanessa Bryant publie 2 photos de sa fille Natalia mannequin
@vanessabryant

Il n’est pas rare qu’en tant que grand athlète, on transmette à ses enfants le goût pour sa propre discipline. Ce n’est pourtant pas le cas pour Natalia, la fille aînée de Kobe Bryant ! Et les raisons pour cela ont de quoi faire sourire.

Publicité

S’il fut un basketteur absolument légendaire durant ses 20 saisons dans la grande ligue, Kobe Bryant était avant tout un athlète accompli. Ce n’est pas un hasard si son éthique de travail était reconnue par l’ensemble du monde du sport, et cela lui a permis de développer ses qualités incroyables sur les parquets.

Ce talent pour le sport, il a d’ailleurs su le transmettre à ses filles, dont il était particulièrement proche. On pense évidemment à Gianna, décédée avec lui dans l’accident d’hélicoptère en 2020 et qui était destinée à devenir une grande figure de la balle orange. En revanche, c’est un peu différent pour son aînée, Natalia…

Publicité

En effet, contrairement à sa défunte cadette, celle-ci n’a jamais développé le moindre intérêt pour le basket-ball. Elle s’est au contraire orientée vers le volley-ball. Un choix qui s’explique par une raison aussi simple qu’amusante : Natalia déteste courir sur un terrain. Cela a le mérite d’être clair !



Plutôt que de fréquenter les parquets en bois, c’est donc les filets de volley qui l’ont attiré, et elle n’a pas eu à attendre longtemps avant d’être soutenue dans cette décision. Sa mère Vanessa lui avait notamment fait cette déclaration, en 2012 :

Tu vas jouer au volley-ball. Tu vas prendre confiance en toi grâce à ça. Il y a toutes ces autres grandes filles aussi, donc tu n’es pas la seule.

Publicité

Assez talentueuse lorsqu’elle jouait, la jeune fille y a toutefois mis un terme il y a un an et demi, lorsque son paternel et sa sœur s’en sont allés. Il était certainement trop compliqué pour elle de persévérer dans le domaine sportif, sans avoir quelqu’un d’aussi versé dans celui-ci que Kobe pour la soutenir. Un contrat triste, mais absolument compréhensible.

Désormais, il s’agit de voir si la petite dernière de la famille Bryant développera une appétence pour le basket-ball. Âgée de seulement deux ans, Capri a évidemment encore tout le temps du monde pour grandir et découvrir le sport pour elle. Cela étant dit, ce serait tout de même émouvant de la voir un jour en WNBA, rendant hommage à son patronyme de légende.

Publicité

Si elle a choisi de ne pas suivre le même chemin que son père, Natalia Bryant peut-être sûre que Kobe serait fier d’elle, quoi qu’il arrive. Difficile de croire le contraire quand on sait à quel point il aimait sa famille.

Kobe Bryant NBA 24/24

Toute l'actu NBA